Voici ma deuxième participation au Throwback Thursday de BettieRose Books! Le thème de cette semaine est le Retour en enfance!

retourenenface

Ce thème est assez large, et j’ai choisi un retour dans mon enfance, avec une série de livres assez peu connue que j’avais adorée à 9-10ans et qui avait appartenu, enfant, à une de mes tantes. Il faisait partie de la collection Rouge et Or, un peu l’ancêtre de la collection Verte. Le premier est sorti en 1955:

15109394_10211322493600800_7578710474980661808_n

Gulla, Fille de la colline, Marha Sandwall-Bergström

Gulla est une petite fille de l’Assistance Publique, de frêle apparence mais d’une énergie indomptable.
Par son travail et sa bonne humeur, elle transforme et illumine le triste foyer de métayers endurcis par la pauvreté, dont elle est devenue la servante.
La métayère meurt, laissant ses quatre enfants aux soins de la fillette. Celle-ci prend sa tâche si à cœur qu’elle refuse de quitter la misérable ferme pour aller vivre au château comme le lui offre le maître du domaine, qui croit trouver en elle une ressemblance avec sa fille unique disparue.
L’émotion et la gaieté alternent d’une façon délicieuse dans ce petit roman, qu’assaisonne aussi parfois un brin de fantastique.

Comme vous l’avez lu dans le résumé, la vie n’est pas toute rose pour la petite Gulla, servant dans une ferme très pauvre qu’elle illumine pourtant de sa bonté. La chance lui sourira quand elle sera remarqué par le châtelain du coin qui souhaite l’adopter. Ce roman qui est maintenant un peu datée, n’est pas tout beau, tout rose, mais j’ai grandi avec, notamment, Tom Sawyer, Huckleburry Finn ou encore Rémi sans famille. Gulla va grandir au long de 6 tomes et restera une jeune femme douce mais sans compromis. La série parle de famille, d’amour, de fidélité à ses principes, de pauvreté, du monde moderne (pour l’époque) qui prend le dessus sur l’ancien temps et même de communisme. La « moi enfant » avait tremblé, rit, pleuré et aimé avec Gulla. Adulte, je vois maintenant la critique sociale sous-jacente et la dureté de cet univers, pourtant enfantin, qui en font plus des livres pour les 10-12ans que pour les plus jeunes.

J’avais beaucoup aimé cette série aujourd’hui méconnue, qui avait eu un petit succès dans les années 50-60. Je ne l’ai pas relue depuis des années, je crois que je vais m’y remettre!

Bon j’avoue, pour la légèreté ce n’est toujours pas ça… La prochaine fois?  ^^

Et vous? Que vous évoque ce thème? Que pensez-vous de cette proposition? Quelle serait la votre? A la semaine prochaine pour un nouveau livre!

Publicités