Résumé

On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana…
La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l’aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps.
Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana ? Le conte aura-t-il une fin heureuse ?

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Voici enfin le but de mes relectures des trois premiers tomes: Winter, la conclusion de cette série. Le tome 3 finit sur un cliffhanger qui m’a vraiment encore plus donné envie d’entamer le récit de Blanche-Neige.

Mon avis:

Attention alerte spoilers! Ceci est un tome 4, n’entamer pas la lecture de cette chronique si vous n’avez pas lu Cinder, Scarlet et Cress!

On retrouve nos héros quelque temps après l’enlèvement de Kai. Scarlet est toujours enfermée sur la Lune, dans la ménagerie de Winter. Ses amis ignorent si elle est en vie, mais la libérer fait partie du plan qu’ils ont monté pour défaire Levana. Ils vont devoir prendre des risques afin de renverser le tyran lunaire et rendre son trône à l’héritière légitime.

La princesse Winter, est folle, complètement. Elle est aussi terriblement attachante, drôle et bouleversante. Le seul problème est qu’on répète tout au long du livre qu’elle est belle, superbement, belle, terriblement belle,etc… Ce qui finit par être un petit peu agaçant, voire comique à force de répétitions. Ne vous méprenez pas, j’ai beaucoup aimé le personnage et son amoureux fidèle, Jacin. Ce couple est d’ailleurs intéressant car leur amour, qu’ils ne se sont pas encore avoué est très puissant, tellement que la loyauté du garde ne va qu’à la princesse, bien avant tout le reste. Cela lui fait faire des choix qui ne vont pas toujours dans le sens de Cinder, bien qu’il ne lui soit pas spécialement hostile.

Cinder et toute sa bande vont devoir se surpasser afin d’obtenir le futur idéal pour lequel ils se battent. Ils ont tous évolué, sans pour autant perdre ce qu’ils sont et c’est ce qui fait leur force: des personnages complexes qui sont chacun à leur manière touchants. Je les ai adorés, j’ai même eu ce petit pincement au coeur caractéristique devant le mot FIN. Je ne voulais pas les quitter! Heureusement, j’ai appris qu’une petite suite était prévue, pour donner un épilogue complet, et je n’ai pas encore lu les deux hors-séries.

Le livre est long, presque 1000 pages, mais on ne peut jamais reprendre son souffle. La tension est quasi continue et ne cesse vraiment qu’à la fin. J’ai vraiment beaucoup aimé ce tome qui nous fournit un véritable feu d’artifice d’actions, d’émotions et de frayeurs. J’ai peur d’avoir déjà beaucoup dit sur cette série que j’ai appréciée de plus en plus au fil des tomes. Marissa Meyer a su créer un univers passionnant et des personnages intéressants sur la base de contes de fée très manichéen.  J’ai même apprécié les histoires d’amour (avec un petit bémol pour Scarlet et Loup), qui m’ont transportée: oui, j’avoue, j’ai complètement craqué pour Kai, le petit empereur parfait.

La fin m’a également beaucoup plu. La bataille finale est géniale, compliquée et difficile à gagner: une guerre avec des morts, des blessés et des horreurs. On fait des découvertes  sur Levana, que l’on comprend mieux à la lumière de ces éléments. Cela m’incite encore plus à lire les hors-séries, dont celui qui lui est consacré.

Ce paragraphe va être en grande partie camouflée car j’ai pas mal de choses à dire qui spoileraient l’histoire. Spoilers: Et ils furent heureux pour toujours. Oui, la fin est une véritable fin de conte de fée. Tout est bien qui finit bien et tout le monde est heureux. Beaucoup vont être déçu, mais à mes yeux, c’est parfait. J’aime vraiment les fins heureuses, quand elles sont cohérentes avec l’histoire. Pour moi, un conte doit bien finir, car, même s’il est facile de l’oublier, Les chroniques lunaires sont des contes. Après tout ce que les héros et les peuple de la Terre et de la Lune ont dû subir, une fin aussi heureuse et positive n’est qu’une juste récompense. De plus, on sent que, malgré ce bonheur final, il reste du travail et beaucoup de choses à faire pour améliorer la situation. Le plus difficile est passé, mais la suite ne sera pas simple pour autant pour la nouvelle reine de la Lune…

Bref, j’ai été charmée par cet univers qui mêle dystopie, science-fiction et conte de fée! La série a des défauts, mais je trouve qu’on les oublie très facilement tant on est emporté par l’histoire. C’est, à mes yeux, une très bonne relecture des contes classiques, entraînante et passionnante.

Informations pratiques:
Paru en 2016 chez Pocket Jeunesse, 992 pages (22.90€)
Dernier tome d'une tétralogie (+2 hors séries).
Existe en livre numérique.
Publicités