Résumé

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai vu que beaucoup parlaient de ce livre et du fameux Daemon. Je me suis laissée tenter et j’ai pris les deux premiers tomes en livres numériques. Il était dans ma PAL depuis un ou deux mois et je l’ai ressorti suite aux votes de mon article Faites-moi lire!

Mon avis

Katy est contrainte de quitter la Floride de son enfance pour suivre sa mère, qui se plonge dans le travail pour oublier le décès de son mari. Elles déménagent pour le fin fond de la Virginie-Occidentale, où il n’y a ni Starbucks, ni plage. Notre héroïne a la surprise de découvrir ses voisins, deux adolescents de son age: Dee, qui va rapidement devenir son amie et Daemon, son frère jumeau, sexy mais détestable, un véritable « connard » comme elle va souvent lui répéter.

Autant le dire tout de suite, le début de l’histoire m’a fait penser à un autre roman avec des vampires qui brillent. Le beau gosse ténébreux, sa sœur qui devient la meilleure amie de l’héroïne, le secret de leur véritable nature,… Malgré les différents rebondissements et l’écriture très différente, je n’ai pas pu me détacher de cette impression de déjà vu. Spoiler: Prenez Twilight et Roswell, mettez ça au shaker puis saupoudrer d’un peu de caractère pour l’héroïne afin de pimenter le tout. Et paf, voilà Lux. Je caricature un peu, mais j’ai souvent levé les yeux au ciel face aux différentes péripéties, très banales. La seule idée que j’ai trouvé originale est la nature des jumeaux Black, leurs ennemis, leurs pouvoirs,…

Katy, l’héroïne, est une jeune fille qui n’a pas conscience de son charme(*facepalm*), mais avec du caractère (et blogueuse littéraire!). Contrairement à trop d’héroïne de YA, elle n’est pas gourde et à la recherche d’un protecteur comme on le trouve (beaucoup) trop souvent. Il est facile de s’identifier à elle, mais elle a un défaut à mes yeux qui est assez insupportable: un sens du sacrifice exacerbé. On pourrait appeler ça du courage, mais, croire qu’on peut battre une créature qui pourrait nous pulvériser d’une pitchenette, ça devient plus dingue que courageux.

Daemon, par contre, est très très cliché: canon, ombrageux, sarcastique, attiré comme un aimant par l’héroïne, surprotecteur,… Leur relation n’est pas trop rapide ou nianian, mais elle ne m’a pas vraiment touchée: Je le hais, je le désire, je le hais, je le désire,… Je n’ai pas accroché. Surtout quand cela pousse Katy à se comporter de façon stupide, juste pour contredire son beau gosse préféré. Enfin, Dee, la sœur de Daemon, est mon personnage préféré. Elle est fantasque, extravertie, touchante, protectrice mais avec une fragilité et une incertitude quant à son besoin d’affection très touchant. C’est mon petit coup de cœur.

Il y a un détail qui m’a gênée tout au long de ma lecture. L’auteure sème des indices sur ce qu’il ne faut pas que Katy fasse, des indices visibles comme de gros panneaux lumineux clignotants « Ne fait pas ça, ça va mal tourner ». Et, à chaque fois, elle saute dans le piège à pieds joints. Je pense que sans cet élément qui rend tout très prévisible, j’aurais bien plus aimé cette histoire.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas une grande fan de ce roman. Je le trouve trop cliché, malgré une bonne idée sur la nature mystérieuse des Black. Cependant, je ne peux pas non plus dire que je n’aime pas du tout. Ma lecture a été fluide et je me suis prise au jeu, même si c’était avec une certaine distance. Il est d’ailleurs fort probable que je lise le tome 2, qui est dans ma PAL.

Pour conclure, je suis très mitigée sur ce livre. Il est bourré de stéréotypes communs à de nombreux livres jeunes adultes, mais il permet, malgré tout, de passer un moment agréable, sans prise de tête. Je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis. Je suis désolée, j’ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique, car trouver les mots pour exprimer clairement ce que je pensais de ce roman a été compliqué! Ne me frappez pas s’il vous plaît! (je sais que Daemon est un fantasme pour beaucoup 😉 )

Informations pratiques:
Paru chez J'ai lu en septembre 2014, 380 pages (13.00€)
1er tome d'une trilogie. (+ un hors-série)
Existe en livre numérique (9.99€).

 

 

Publicités