Chronique

Shakti, Stefan Platteau

Résumé:

Sept hommes, une femme et une enfant. Ce sont les derniers compagnons qu’il reste au barde Fintan Calathynn pour mener à bien la quête du Roi-diseur, à travers une forêt boréale plus menaçante que jamais. Neuf survivants aux abois, retranchés dans la grotte des Teules, encerclés par l’ennemi. A l’heure où la gabarre livre ses derniers secrets, et où les arbres tremblent de la colère des géants, les fugitifs devront jouer cartes sur table et révéler les ombres issues de leur passé. A commencer par l’énigmatique Shakti…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Après avoir beaucoup aimé le premier tome, j’ai acquis le tome 2 en livre numérique afin de continuer l’histoire du Barde, du Bâtard et de leur compagnon.

Mon avis:

Attention, ceci est un tome2, alerte spoilers, ne lisez pas cette chronique si vous n’avez pas lu Manesh!

Nous retrouvons le Barde Fintan et ses compagnons juste après la fin du premier tome. C’est assez cruel (mais bien fait) de la part de l’auteur, car on ne connaît pas immédiatement le sort réservé à Manesh après la funeste décision du groupe dans le premier opus. Je ne dévoilerais donc pas non plus ici s’il a survécu, sadique que je suis. 😀 Le groupe est donc toujours réfugié dans dans la grotte Teule, encerclé par les Nendous et va finir par tenter de fuir.

Le style de Stefan Platteau est toujours aussi bon et agréable à lire. J’ai été bercée par ce monde dont on ressent la douceur trompeuse, avec les Astres, les êtres magiques et les esprits. C’est un univers merveilleux et terrifiant à la fois. Ce tome confirme mon coup de cœur total pour sa plume qui me fait m’immerger totalement dans son univers.

Le rythme un peu à l’inverse du premier tome où l’histoire de Manesh  et l’action prennent de l’ampleur au fur et à mesure du récit. Ici, l’action et la tension sont présentes dès les premières pages, quand on retrouve les protagonistes coincés dans la grotte. Leur fuite va bien sur apporter son lot de combats et de découvertes peu rassurantes. Le récit de Shakti va, quant à lui, apporter un certain calme qui permet aux protagonistes de ne pas penser au présent, avec ses menaces mortelles et ses choix cornéliens. Il n’est pourtant pas de tout repos, mais découvrir une partie de l’histoire de la Courtisane est vraiment agréable. Ayant bien aimé ce personnage entouré de mystère, j’ai vraiment apprécié de faire plus ample connaissance avec elle: sa jeunesse sur l’île de Fintami, sa proximité avec la forêt antique qui jouxte le domaine de sa mère, sa rencontre avec le beau Meijo, ses erreurs et ses combats,… La fin du roman vient nous voler les derniers chapitres de son récit avec notamment les raisons de sa présence dans l’expédition des frères Rana.

Le nombre resserré de personnages permet de mieux distinguer le caractères de chacun, avec leur part d’ombre et leurs faiblesses, mais aussi leur courage. Les situations extrêmes révèlent beaucoup sur chacun d’entre eux, ce qui donne la possibilité de mieux les comprendre, mais qui peut aussi les rendre plus mystérieux. Stefan Platteau réussit à nous attacher encore plus à ses personnages, tout en nous faisant nous méfier de plus en plus de chacun d’eux.

La fin est très différente du premier opus, il n’y a pas de suspens monstrueux, juste de la frustration. On sait juste que la quête de nos héros n’est pas fini, tout comme le récit de Shakti. La suite va d’ailleurs devoir régler certaines questions quant aux loyautés et rôles de chacun.

Shakti confirme mon amour pour cette série, même si j’ai un petit peu moins aimé ce tome: le frisson de la découverte me fait toujours préférer le premier 😉 . On y retrouve avec plaisir les survivants du premier tome et on continue à explorer cet univers mythique, fabuleux et dangereux. Je ne peux que vous recommander fortement de découvrir cet auteur et sa plume magnifique, qui nous emporte avec facilité et talent dans son expédition sur le Vyanthryr.

Informations pratiques:
Publie chez les Moutons électriques en mai 2016, 345 pages (23€).
Deuxième tome du Sentier des astres.
Existe en livre numérique (8.99€).
Publicités

2 thoughts on “Shakti, Stefan Platteau”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s