Chronique

Fangirl, Rainbow Rowell

Résumé:

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai acheté lors de la Grosse OP Bragelone de juin 2017. J’avais déjà lu Eleonor and Park, que j’avais bien aimé, je me suis laissée tenter. En plus, le sujet de la fanfiction m’intriguait.

Mon avis:

J’avais vraiment besoin de légèreté le weekend où je l’ai lu et je me suis souvenu de son existence en feuilletant la liste de livres de ma liseuse. Le résultat est plutôt positif pour cette romance saveur booknerd!

Si vous avez lu le résumé, vous aurez vu que l’héroïne se nomme Cath et se retrouve à vivre séparée de sa sœur jumelle pour la première fois. Pour ajouter à son angoisse, l’entrée à l’université est très compliqué car elle fuit la majorité des contacts sociaux, donc le contact avec sa colocataire, Reagan va être compliqué. Sa passion dévorante pour un univers de fiction, Simon Snow est à la fois un refuge et une fuite de la réalité. Cela lui permet aussi de développer son talent d’écriture à travers ses fanfictions, en particulier, Carry on, énorme succès sur le net.

Cath et Wren ont toujours tout partagé, en particulier la passion pour les fanfictions sur Simon et Baz, couple phare de leurs histoires. Le changement dans leur relation les fait beaucoup souffrir, mais elles réagissent différemment. Cath s’enferme dans sa bulle et s’isole, jusqu’à ce que Reagan, sa colocataire et Levi l’aident à s’ouvrir un peu. Wren va devenir l’étudiante cliché des films américains qui sort et boit beaucoup trop. Elle vit une phase un peu égoïste où elle ne pense qu’à s’amuser, peu importe qui elle blesse au passage.  La relation des jumelles avec leur père est très touchante, chacune réagissant différemment à la situation. J’ai trouvé que la cellule familiale et les réactions de chacun aux épreuves étaient cohérentes et intéressantes.

A travers les différents problèmes de Cath et Wren sont abordés des sujets intéressants: les dérives estudiantines, le danger sur les campus, le cordon à couper avec les parents, l’abandon et ses conséquences, la maladie mentale,… Même si on reste en surface pour certains aspects, le fait qu’ils soient abordés donne une profondeur à l’histoire, au-delà de la romance. Le sujet principal est le passage à l’âge adulte, l’apprentissage et les bouleversements que cela peut impliquer. C’est d’ailleurs bien traité, l’histoire se lit toute seule!

J’ai des sentiments mitigés sur l’héroïne qui m’a profondément agacée par moment. Je me suis cependant rendue compte que c’était en grande partie car elle possédait certains des traits de caractères que j’aime le moins chez moi. Cet effet miroir m’a inconsciemment fait juger Cath bien plus durement que je n’aurais du. C’est une jeune femme introvertie, passionnée et qui ne croit pas assez en ses capacités. Elle est cohérente dans sa façon d’agir et apprend beaucoup au fil des pages. J’ai aimé son évolution qui la fait grandir, sans pour autant renier qui elle est.

J’ai apprécié les personnages qui gravitent autour de Cath. Le contraste avec sa sœur jumelle, extravertie et fêtarde, est par moment un peu cliché mais il sert bien l’histoire. Reagan et Levi sont vraiment chouettes, ils aident Cath à sortir un peu de sa coquille et à évoluer, tout comme Nico, à sa façon. J’ai une tendresse particulière pour le père des jumelles, vraiment attendrissant. Il veut laisser ses filles voler de leurs propres ailes, chacune à sa façon et qu’elles s’épanouissent même si cela doit se faire loin de lui.

La romance est très chou. J’ai vraiment apprécié la façon dont son petit ami traite Cath. La notion de consentement est centrale dans leur relation. Quoi de plus sexy qu’une personne qui respecte qui vous êtes et vous aime pour cela? C’est le genre d’histoire d’amour que j’aime et qui fait du bien à lire. C’est tendre et réconfortant, ce dont j’avais besoin!

Les chapitres sont entrecoupés de passage des livres fictifs Simon Snow et des fanfictions de Cath et Wren.  C’est amusant à découvrir, en particulier les titres des romans qui sont vraiment drôles (Simon Snow et les six lapins?? 😀 ). Les références et clins d’œil à Harry Potter sont amusants et la plongée dans l’univers de la fanfiction a été une grande découverte pour moi. Je n’en ai lu que quelques unes et je ne comprends pas toujours la mode des « ship ».  C’est par contre parfait pour illustrer la passion que l’on peut ressentir pour certains univers (livres, films ou jeux par exemple).

Pour conclure, ce livre est tendre et mignon , avec des personnages intéressants. C’est un livre qui parle du passage à l’age adulte, sans oublier bien sûr la romance. J’ai bien aimé ce récit, malgré un personnage principal vraiment agaçant par moment. Ses forces et ses faiblesses sont bien utilisées, tout comme celle des autres protagonistes. Ce livre reste léger et les différents sujets abordés ne sont pas toujours approfondis, mais il est plaisant et apporte le réconfort dont j’avais besoin! Une romance douce et jolie, sans trop de guimauve et une booknerd comme héroïne, pile ce qu’il me fallait. 🙂

Informations pratiques:
Publié en février 2014 chez Milady Romans, 288 pages.
C'est un One-shot, mais Carry on de la même auteur correspond à la fanfiction écrite par Cath.
Existe en livre numérique (6.94€) et en livre audio.

13 réflexions au sujet de “Fangirl, Rainbow Rowell”

  1. Mango : J’ai lu quelques YA et ce n’est pas trop ma tasse de thé, car parfois l’écriture est un peu trop « simple ». Néanmoins, celui-ci m’a beaucoup touchée 🙂 Je me suis retrouvée dans mes années d’adolescentes – petite geek qui adorait écrire des fan-fictions (que je m’amuse d’ailleurs à publier sur mon blog avec Lemon si ça te dit de rire un bon coup XD) – à travers Cath. Comme toi, leur père m’a particulièrement attendri. On suppose qu’il doit être maniaco-dépressif (ou une maladie dans le genre) et c’est touchant de voir comment Cath prend soin de lui.

    Je n’ai pas beaucoup aimé le personnage de Wren. Comme tu dis, elle est assez clichée et, bien que je comprends son besoin d’être un individu à part entière, j’ai trouvé que sa méchanceté était complètement gratuite. Sinon, les passages de Carry On m’ennuyait. Bref, j’ai beaucoup aimé que ce YA soit un peu plus mature 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. La relation avec le père est très tendre. Sa maladie, probablement dépressif en effet, ou peut-être bipolaire (les phases d’excitation et de déprime) est bien traitée, Wren et Cath ont les réactions opposées à l’extrême et même si j’ai beaucoup plus aimé Cath, j’ai compris la « crise » de Wren: trop de responsabilités trop tôt pour des petites filles puis des ados!
      Ce livre a été une bonne surprise pour moi aussi 🙂 je lis de la YA, mais rarement du contemporain ou de la romance!
      J’ai cherché sur votre blog, mais je n’ai pas trouvé la fanfiction serait-elle cachée? ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’ai trouvé que la maladie du père était amenée avec une belle subtilité. Je comprenais aussi la crise Wren, mais je ne sais pas… à mes yeux elle était inutilement blessante.

        Tu trouveras plus facilement dans la catégorie « Mango » 🙂 l’article se nomme : « Mes vieilles fan-fiction #01 ». En espérant te faire rire si tu la lis ;P

        Aimé par 1 personne

  2. Un roman qui a l’air de traiter de thèmes intéressants! J’aime bien l’idée de jumelles fusionnelles qui, en grandissant, se rendent compte que leurs centres d’intérêts diffèrent … Le passage à l’âge adulte est une chose que l’on a tous vécu (ou que l’on va vivre) donc ça parle forcément à tout le monde 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah toi aussi tu as écrit des fanfics? Je n’ai jamais vraiment fait ça. Moment honteux: la seule chose que je faisais, c’est que je me racontais des histoires où je vivais à l’Ouest avec les elfes de LSDA et Legolas me rejoignait et tombait amoureux de moi… hum… ça m’aidait à m’endormir :p
      De rien, j’espère que la personne en question l’appréciera! 🙂 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s