Chronique, Mini-chronique

Mini-chroniques n°6: Spéciales Mercy Thompson

Je viens de commencer la série des Mercy Thompson, cela faisait un bout de temps que je voulais découvrir l’auteure Patricia Briggs. J’ai longuement hésité avant de me lancer dans cette série d’un genre qui ne me plaît pas toujours, mais l’OP Bragelonne m’a fait craquer. Je vais donc vous livrer mon avis sur les trois premiers tomes.
  • L’appel de la Lune, Mercy Thomspson tome 1, Patricia Briggs
Couverture Mercy Thompson, tome 01 : L'appel de la lune  » Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. « 
En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…
Je me suis bien amusée avec ce livre sans prise de tête. Pourtant, les personnages machistes et possessifs m’irritent au plus au point. J’ai souvent du mal avec les loups-garous pour cette raison: les histoires de territoire, de « propriété » quant aux femmes et ce délire me font l’effet inverse du fantasme. L’auteure est douée car elle m’a fait apprécier son histoire malgré l’existence des ces défauts chez de nombreux personnages masculins (et son pendant chez les femmes, toutes jalouses de Mercy). Heureusement, leur comportement est assez régulièrement dépeint comme désagréable et anormal par l’héroïne. Elle les excuse car c’est dans leur nature, contrairement à celle des humains. Je ne suis pas encore sûre de ce que je pense de cet aspect. Le contraste entre Mercy et les loups permet-il de dénoncer ce comportement idiot ou renforce t-il le fantasme? Je pense que je ne pourrais me prononcer qu’en lisant la suite.
Le concept de coming-out surnaturel est intéressant, surtout que le parallèle avec le coming out homosexuel est explicite. Les « outing » forcés sont assez mal vécus par la communauté magique et le débat fait rage quant à la pertinence de sortir au grand jour ou de continuer à vivre dans le secret.
Mercy, changeuse non « out », est un spécimen unique et elle se rend compte petit à petit à quel point. J’ai aimé son personnage de mécano grande gueule, qui se fiche des conventions et des règles. Son entourage est essentiellement masculin et paranormal, ce qui apporte tout un tas de complications.  Heureusement, la romance n’est pas trop importante, car je ne m’y suis vraiment pas intéressée. Le monde magique à découvrir et l’enquête m’ont bien plus emporté dans l’histoire. Le récit est bien construit et l’histoire n’est pas un prétexte pour l’histoire d’amour.
Pour conclure, j’ai bien aimé ce livre sans pour autant le trouver exceptionnel: un bon moment de détente, avec quelques grincements de dent face au sexisme, mais qui a su assez éveiller ma curiosité pour que je lise la suite rapidement.
  • Les liens du sang, Mercy Thompson 2 , Patricia Briggs

81vdhac8drl

Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n’a pas à s’inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l’un de ces citoyens modèles… La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout… y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l’un d’entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d’être ordinaire… tout comme le démon qui le possède.

Si le premier tome nous introduisait au monde fantastique, celui-ci approfondit encore plus les règles magiques et surtout, l’univers des vampires à travers Stefan, un ami de Mercy. Elle va risquer sa vie pour contribuer à la chute d’une créature semant le chaos et la destruction sur son passage. J’ai trouvé que l’enquête était bien menée et je me suis laissée entraînée par l’histoire, sans découvrir qui était le coupable avant l’héroïne. L’univers de Mercy Thompson continue à me séduire dans ce nouvel opus.

Hélas, ce tome introduit également un triangle amoureux, dans le milieu loup-garou en plus. Testostérone et marquage de territoire en vue! Tout ce que j’aime (ironie inside). Il y a pourtant une originalité, c’est que Mercy se refuse autant à l’un que l’autre. Elle refuse de choisir, car au fond d’elle, elle ne veut ni l’un, ni l’autre. Elle pourrait choisir la facilité, la soumission à la meute et aux hommes qui lui tournent autour, mais elle préfère être libre et seule, que dominée et en couple. Elle est en opposition avec les valeurs patriarcales dominant son univers. Même si elle doit faire semblant de les suivre pour survivre (littéralement, un loup-garou ça mord facilement), elle trouve toujours un moyen détourné pour faire uniquement ce qu’elle veut. Bref, j’ai tout de même eu hâte qu’elle choisisse l’un, l’autre ou aucun des deux pour que l’histoire puisse passer à autre chose.

Il y a également des révélations sur la nature de Mercy et pourquoi son statut de protégée de la meute du Marok n’est peut être pas tant que cela du au hasard. Comme pour le premier tome, j’ai aimé que l’univers soit encore plus dévoilé, sachant qu’il reste encore beaucoup à découvrir. Il y a dans cette série quelque chose d’addictif qui m’a empêché de m’arrêter. J’ai donc enchaîné directement avec le tome 3!

  • Le baiser du fer, Mercy Thompson 3, Patricia Briggs.

mercy-thompson-tome-3-le-baiser-du-fer-8728-264-432Mercy est peut-être d’une nature changeante, mais elle a la loyauté chevillée au corps ! Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l’innocenter, qu’il le veuille ou non. En revanche, le cœur de Mercy est, lui, tout aussi changeant que son apparence: il balance entre deux loups-garous. Mais ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si Mercy ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s’en chargeront peut-être pour elle…

Après les loup-garous et les vampires, ce tome nous plonge au cœur de la magie des fées, de leurs règles et de leur nature sournoise. Mercy va prendre conscience que le monde surnaturel est encore plus dangereux que ce qu’elle aurait pu imaginer. Son tempérament impulsif et bull-dozer vont la mettre dans des situations compliquées, mais a t-elle vraiment le choix pour sauver son ami Zee?

Bonne nouvelle, le triangle amoureux trouve sa conclusion dans ce tome! Merci! (mouahaha,.. hum). Il y a une scène terrible à la fin et un personnage très antipathique qui se révèle totalement, et étonnamment d’ailleurs, en mettant les points sur les « i » à son Alpha. J’ai eu mal au cœur et j’ai vraiment été touchée par cette discussion. C’est bien fait et cela fait vraiment plaisir de voir ce genre de choses écrites noir sur blanc, dans un univers de mâles dominants.

Ce tome, à travers le triangle amoureux, présente la peur de Mercy d’être sous la domination d’un homme, de perdre son indépendance et surtout de se perdre elle-même. Comment accepter d’aimer un loup qui tentera de brider son coyote intérieur et son caractère indépendant? Comme elle le dit souvent, les meutes sont restées coincées au XIXème siècle pour les relations hommes/femmes. Son dilemme intérieur est plutôt réaliste et donne sujet à réflexion. Sans vous spoiler, son choix final est le bon dans le sens où elle le fait en conservant ses valeurs, son caractère de cochon et son indépendance.

J’ai aimé ce tome 3 plus que les deux premiers. Les personnages se dévoilent vraiment, le monde se révèle bien plus varié et compliqué que prévu et Mercy évolue sans se renier. Je vais continuer la série qui est vraiment un divertissement agréable. Heureusement, je lis ces tomes en livres numériques, car ils auraient pris beaucoup de place sur mes étagères (9 tomes)! 😀

Informations pratiques:
Paru chez Milady en 2008 en poche, 386 pages (7.10€).
Premier tome d'une série de 9 tomes, dont 8 traduits en français à ce jour.
Série dans le même univers : Alpha et Oméga.
Existe en livre numérique (5.99€) et en Broché (20€).

 

7 réflexions au sujet de “Mini-chroniques n°6: Spéciales Mercy Thompson”

    1. Je te comprends totalement! Qu’est ce que je hais les histoire de territoire!
      Le reste de l’histoire me plaisait bien donc j’ai continué en faisant comme si l’histoire d’amour n’existait pas 😀
      Le seul truc intéressant qui en ressort c’est qu’elle explique pourquoi il faut être indépendant et ne pas devenir quelqu’un d’autre quand on se met en couple.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s