Chronique

The Cruel Prince, Holly Black

Résumé:

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever.

And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe.

One terrible morning, Jude and her sisters see their parents murdered in front of them. The terrifying assassin abducts all three girls to the world of Faerie, where Jude is installed in the royal court but mocked and tormented by the Faerie royalty for being mortal.

As Jude grows older, she realises that she will need to take part in the dangerous deceptions of the fey to ever truly belong.

But the stairway to power is fraught with shadows and betrayal. And looming over all is the infuriating, arrogant and charismatic Prince Cardan . . .

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai reçu dans la Fairyloot du mois de Janvier.

Mon avis:

Ce récit commence par un double meurtre et un triple enlèvement d’enfants comme annoncé. Jude, sa jumelle Taryn et leur soeur aînée Vivi sont capturées par le meurtrier de leurs parents et emmené en Faerie. Le fée en question, Madoc, est le père biologique de Vivi. Il s’est promis d’élever les trois filles comme les siennes, car il se sent responsable des enfants de son ancienne compagne.

Dix ans plus tard, les filles se sont adaptées tant bien que mal à leur nouvel univers, chacune à sa façon. Pour Jude, c’est en se donnant pour objectif de devenir chevalier à la Cour, ce qui a peu de chance d’arriver. Elle et sa sœur sont la cible de la haine de nombreuses fées et en particulier du Prince Cardan, qui les harcèle et les maltraite dès qu’il en a l’occasion.

J’ai eu beaucoup de difficultés à apprécier Jude, je la trouvais tête à claque et naïve. Petit à petit cependant, elle évolue et devient de plus en plus intéressante. J’ai apprécié la relation entre les soeurs, aimante mais compliquée. Elles ont vécu un évènement terriblement traumatisant avec lequel elles ont appris à vivre, chacune différemment. Taryn veut entrer dans le monde féerique pour toujours en tombant amoureuse d’un fée, Jude veut se distinguer par son talent de combattante et Vivi souhaite plus que tout quitter Faerie. Cela crée des tensions et donne de la profondeur à leur lien.

Les fées sont tous particuliers, ils réfléchissent différemment des humains. Leur système de valeur est très différent du nôtre: ils ressentent les mêmes sentiments, mais la cruauté, l’indifférence à la violence et même le sadisme sont monnaie courante parmi eux. J’ai apprécié le personnage de Madoc car il est moralement « gris ». Ses actes sont parfois monstrueux, mais il ressent une réelle affection pour celles qu’il considère comme ses filles. Il n’est pas juste le terrible beau-père assassin, ses motivations et ses sentiments sont bien plus complexes. Sa relation avec Vivi, Jude et Taryn est particulière, entre syndrome de Stockholm et affection sincère. Oriana, son épouse, se révèle également plus intéressante que prévu et j’adore le petit Oak, adorable petit garçon, qui permet de comprendre la nature des fées et de leur pouvoirs (bien creepy par moment).

Par contre, j’ai trouvé Cardan et Locke totalement transparent. J’ai anticipé quasiment tous les retournements de situations les impliquant, ce qui est vraiment dommage. Heureusement les histoires d’amour ne sont pas le sujet principal de l’histoire car je n’aurais pas adhéré à ce livre. Rassurez-vous, ce n’est pas à propos de Jude et Cardan avec le fameux cliché amour-haine, c’est plus compliqué que cela.

J’ai mis du temps avant d’entrer totalement dans l’histoire. Le premier tiers est introductif et je me suis plusieurs fois demandée où voulais en venir l’auteure. Les enjeux ne me paraissaient pas très élevés et pas toujours intéressants. Petit à petit cependant, Holly Black  réussit à mettre en place une situation de plus en plus intriquée qui fait monter la tension. J’aime les complots et les intrigues de Cour bien ficelées. Cela a complètement changé mon appréciation du livre: le dernier quart du roman m’a tenu en haleine et j’ai adoré la fin.

Ce livre est donc une bonne découverte, même si je regrette que la première partie soit trop introductive et retarde l’immersion dans le récit. J’ai trouvé la fin vraiment excellente et l’évolution des personnages vraiment bien construite. Je pense que je lirais la suite qui a été annoncée il y a peu, mais probablement en livre numérique, cette série n’étant pas un coup de coeur.

Informations pratiques:
Paru le 2 janvier 2018 chez Hot Key Books, 384 pages (13,08€).
Premier tome d'une nouvelle trilogie, The Folk of the air.
Wicked King, le tome 2  est sorti janvier 2019 et 
j'adore la couverture:
The Wicked King (The Folk of the Air #2)
Existe en livre numérique (5.5€) et en Broché (9,46€).
Annonce de traduction en français pour 2020 par les éditions Rageot.

 

 

Publicités

14 réflexions au sujet de “The Cruel Prince, Holly Black”

  1. La couverture du 2 promet des océans de problèmes xD

    Comme toi, le début m’a paru assez longuet avec son côté « lycée magique » et les deux bellâtres féériques qui ne servaient à rien.
    J’ai bien aimé le personnage de Jude par contre, surtout grâce aux interactions avec sa famille, et tout le côté jeu de dupes malsain qui se déploie petit à petit.

    Je lirai la suite, probablement en epub comme toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, exactement, ça colle bien à la promesse de la fin ^^
      J’ai fini par apprécier Jude, mais au début elle m’horripilais.
      Pour les bellâtres, tellement, l’histoire de Locke, je l’ai deviné dès la discussion entre sœurs, c’est tellement évident…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s