Un livre, Une adaptation

Film: HHhH, Cédric Jimenez

Synopsis:

L’ascension fulgurante de Reinhard Heydrich, militaire déchu, entraîné vers l’idéologie nazie par sa femme Lina. Bras droit d’Himmler et chef de la Gestapo, Heydrich devient l’un des hommes les plus dangereux du régime. Hitler le nomme à Prague pour prendre le commandement de la Bohême-Moravie et lui confie le soin d’imaginer un plan d’extermination définitif. Il est l’architecte de la Solution Finale.

Face à lui, deux jeunes soldats, Jan Kubis et Jozef Gabcik. L’un est tchèque, l’autre slovaque. Tous deux se sont engagés aux côtés de la Résistance, pour libérer leur pays de l’occupation allemande. Ils ont suivi un entraînement à Londres et se sont portés volontaires pour accomplir l’une des missions secrètes les plus importantes, et l’une des plus risquées aussi : éliminer Heydrich.

Au cours de l’infiltration, Jan rencontre Anna Novak, tentant d’endiguer les sentiments qui montent en lui. Car les résistants le savent tous : leur cause passe avant leur vie. Le 27 mai 1942, les destins d’Heydrich, Jan et Jozef basculent, renversant le cours de l’Histoire.

Date de sortie: 7 juin 2017

De: Cédric Jimenez

Adapté du roman éponyme HHhH de Laurent Binet

Bande-annonce: ici

Le casting principal:

  • Jan Kubis: Jack O’ConnellHHhH : Photo Jack O'Connell
  • Jozef Gabcik: Jack ReynorHHhH : Photo Jack Reynor
  • Reinhard Heydrich: Jason Clarke HHhH : Photo Jason Clarke
  • Lina Heydrich: Rosamund Pike  HHhH : Photo Rosamund Pike
  • Anna Novak: Mia Wasikowska HHhH : Photo Mia Wasikowskacopyright photos: Mars Films

Mon avis:

N’ayant fait qu’un seul article de ce genre pour le moment, la forme est encore expérimentale, si vous pensez à un élément qui pourrait manquer, n’hésitez pas à me le signaler en commentaire! Je vais commencer par un avis global sur le film, avant de parler adaptation et réalité historique (dans la limite de mes petites connaissances). J’ignore si on peut parler de spoilers vu que l’histoire est clairement expliquée dès le début, mais je vais parler en détail du film, vous êtes prévenus 😉

  • Le film

Le film débute par l’attentat avant de faire un flashback sur l’histoire d’Heydrich et son parcours, de militaire limogé à Reichprotektor de Prague. Il y a un énorme contraste entre les séquences sur sa vie quotidienne et sa vie « professionnelle ». Sa montée en puissance au sein du parti nazi lui permet de mener une vie très confortable auprès de sa femme et ses enfants, tout en devenant un des hommes les plus redoutés d’Allemagne. C’est à mon sens bien fait, cela le rend humain, sans lui donner la moindre excuse. Il est glaçant et devient de plus en plus extrémiste avec le temps. Lina, son épouse, vient d’une grande famille qui a perdu son standing avec la crise. Elle est une nazie convaincue et veut retrouver sa vie bourgeoise. J’ai trouvé Rosamund Pike très convaincante dans son rôle, j’ai presque eu de la sympathie pour elle.

Les éléments historiques sont amené pour la plupart sans lourdeur et il y a beaucoup de détails que l’on peut remarquer grâce à la lecture du livre. Un effort important a été accompli quant à la précision historique, même si, comme nous le verront plus tard, certains éléments m’ont chagrinée.

Nous reprenons ensuite l’histoire 6 mois avant l’attentat et le récit se concentre maintenant sur nos héros Jan Kubis et Jozef Gabzic. Nous allons les suivre de l’entraînement en Angleterre au jour de l’attentat à Prague. Ils rencontrent de nombreux résistants, de courageuses familles qui vont les aider et les cacher à Prague, en particulier la famille Moravec et la famille Novak. J’ai vraiment aimé l’accent mis sur le courage des tchèques qui ont tout risqué pour aider leurs compatriotes. Le jeu d’acteur m’a convaincue et j’ai été emportée par l’histoire. La scène finale m’a même mis les larmes aux yeux, tristesse accentuée par le fait que ces personnes ont réellement existé. Il y a beaucoup de scènes d’actions, mais j’en parlerai dans la seconde partie car j’ai relevé quelques points étonnants pour l’adaptation.

La construction des personnages en dehors des Heydrich et de Gabzic et Kubis est assez légère. C’est compréhensible au vu de temps qu’il faut pour mettre en place le contexte et l’histoire des protagonistes principaux, mais c’est dommage pour les autres parachutistes qui apparaissent d’un coup, comme sortie de nulle part.

  • Adaptation/fidélité historique

Il est difficile de parler d’adaptation pour un livre qui retrace un évènement historique et se questionne sur les choix à faire pour raconter l’Histoire. Le film a clairement pris le parti de romancer de nombreux épisodes. J’ai trouvé cela particulièrement flagrant lors de la scène de combat final, où les morts et actions ne se déroule pas du tout comme le raconte Laurent Binnet. Un choix a été fait de mettre l’accent sur les deux héros, avec une mort trop mélodramatique et plus rapide que dans la réalité (8h de combats). L’attentat est fidèle à la description qu’en donne le livre, mais la fuite et les blessures reçues par chacun l’est beaucoup moins: cela aurait probablement été trop long. Je comprends le besoin « esthétique » d’un film, mais c’est un peu dérangeant dans ce contexte.

La mort d’Heydrich est très mauvaise à mes yeux, car il parle jusqu’à la dernière minute et déblatère sur les enfants à élever, la pureté de la race,… alors qu’il est mort après être tombé dans le coma. Il a bien assez été rendu humain par le reste du film et horrible par ses actions (Einzatsgruppe ou solution finale). J’ai trouvé cette scène inutile. 

Il y a une myriade de détails qui démontre l’envie du réalisateur d’être fidèle à l’Histoire comme les scènes mettant en scène la passion d’Heydrich pour l’escrime ou le violon, la conférence de Wansee, le bordel ou les amours de nos résistants. Cependant, ces éléments précis n’ont fait que renforcer mon incompréhension face à certains changements: Ata Moravec, le fils de la famille qui recueille les parachutistes a, dans le film, 8 ou 9 ans alors qu’il est normalement en âge de passer son bac. Cela donne une scène de torture infâme où le petit voit son père subir des horreurs. Ce choix me semble incohérent, est-ce pour que cela soit encore plus insupportable? Je trouve que les faits en eux-mêmes le sont déjà bien assez.

J’ai trouvé ce film moyen. Il vise une reconstitution plutôt fidèle de la réalité, mais fait des choix étonnants. Je pinaille un peu sur les détails, mais quand on parle de vrais personnages historiques, il y a des erreurs à éviter. J’ai lu quelque part que ce film avait une esthétisation un peu dérangeante de la violence et je comprends tout à fait cette critique. Par moment, on se croirait dans un film d’action et comme je l’ai déjà dit, la scène de l’église est perturbante dans sa scénarisation. Je ne pensais pas avoir envie de lever les yeux au ciel à ce moment du film et pourtant… La réalité était déjà extraordinaire, pourquoi la changer? 

Il y a également un manque de précision, par exemple sur le massacre de Lidice en représailles de l’attentat. Le film laisse entendre qu’il y aurait des familles des parachutistes dans le village, or la réalité est bien pire. Les nazis s’en sont pris à ce village à cause d’une lettre d’amour mal interprétée. Ils savaient qu’ils s’étaient trompés et que l’auteur de la lettre était innocent. Ils ont malgré tout massacré un village entier pour faire passer un message. Encore une fois, pourquoi cette modification? Adoucir la réalité? Je ne comprends pas bien.

Vous devez me trouver tatillonne et promis, je ne ferais pas de liste de tous les changements, je trouve juste qu’ils ne sont pas toujours logiques. Ajouter des éléments qui permettent de s’attacher aux héros, comme des discussions inventés ou des moments émouvants pourquoi pas. Ce sont des choses qui auraient pu arriver et qui resteront toujours inconnus. Les événements et les personnes, par contre, sont connus, cela me gêne beaucoup plus.

La plus grande qualité du film repose dans la présentation nuancée des Heydrich. Il ne sont pas dépeints comme des monstres, mais comme des humains, ambitieux et avec un sens moral à géométrie variable. Reinhard est glaçant dans son efficacité et sa rationalisation des meurtres de masses. Les résistants sont également bien dépeints, courageux, effrayés par moment, mais toujours solidaires, prêts à tout pour leur pays. Les détails sont importants dans une reconstitution et, autant certains sont vraiment réussis, autant certains choix sont vraiment discutables. 

  • Bilan:

J’aurais probablement plus apprécié ce film si je n’avais pas lu le livre juste avant. Les acteurs sont globalement convaincants, les faits historiques sont suivis dans les grandes lignes et la fin m’a mis les larmes aux yeux. Il y a cependant un grand nombre de changements qui m’ont fait tiquer. Je partage une partie de l’obsession de Laurent Binnet pour l’Histoire (mais à un plus petit niveau), si certains détails me gênent, je n’ose imaginer ce que cela doit être pour quelqu’un qui s’y connaît vraiment. Ce film n’est pas mauvais et j’ai tout de même apprécié globalement le visionnage. Un tout petit peu plus d’exactitude historique aurait rendu l’expérience bien meilleure tout comme l’hommage aux héros de la résistance tchécoslovaque.

3/5

Attention, scènes choquantes: ce film comporte des scènes de violences crues, de tortures et de meurtres de masse.

 

Publicités

18 réflexions au sujet de “Film: HHhH, Cédric Jimenez”

  1. Quand ce film est sorti au cinéma j’avais super envie d’aller le voir car c’est un sujet historique et une histoire qui m’intéresse. Par différentes circonstances je n’y suis pas allée pourtant il m’intéresse toujours autant. En revanche contrairement à toi je n’ai pas lu le livre donc peut-être que je serai moins pointilleuse sur les détails 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, surement, mais il vaut mieux connaitre un minimum l’histoire de Heydrich ou de la montée du nazisme, même sans lire le livre. Il y a beaucoup d’éléments qui sont montrés rapidement, partant du principe que l’on sait de quoi le film parle 🙂
      J’espère qu’il te plaira 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s