Chronique

Une étude en soie, L’affaire Baskerville #1, Emma Jan Holloway

Résumé:

Evelina Cooper, la nièce de Sherlock Holmes, s’apprête à vivre sa première saison dans la haute société londonienne. Mais quand de terribles meurtres secouent le manoir de son amie et hôte, la jeune femme se retrouve plongée au coeur d’un complot remettant en question le monopole des barons de la vapeur sur la ville. Une enquête à hauts risques. D’autant qu’Evelina cache un dangereux secret et qu’elle ignore auquel de ses compagnons elle peut réellement accorder sa confiance : le beau et brillant aristocrate débauché qui fait battre son cœur ou son meilleur ami forain, qui ferait n’importe quoi pour elle.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Ce livre a fait partie d’une de mes frénésie d’achat lors d’une OP Bragelonne. J’ai décidé de l’entamer sur un coup de tête un soir en parcourant ma liseuse.

Mon avis:

Les premiers chapitres de ce livre sont enthousiasmant. J’ai adoré l’héroïne, Evelina Cooper. Elle est intelligente, dégourdie et cache un secret qui pourrait lui coûter la vie. Son choix de quitter le cirque où elle a grandi pour rejoindre sa grand-mère Holmes et la vie bourgeoise à un jeune âge montre bien sa force de caractère. Son introduction au monde et sa première saison sont sur le point de débuter. Elle est impatiente, même si ses perspectives de mariage assez maigres lui font plutôt espérer la possibilité d’étudier à l’université.

Lorsque le corps d’une jeune femme est retrouvé dans la maison de la famille de son amie Imogène qui l’héberge, elle sent que cette affaire pourrait bouleverser leur univers et décide de la résoudre. D’autant plus que si son oncle Sherlock vient se mêler de l’enquête, elle se doute qu’il ne prendre pas de pincettes avec les Bancroft…

La relation amicale entre les deux jeunes filles est vraiment bien menée, sans les clichés de rivalité. Elles se soutiennent et s’entraident face à une situation très compliquée. Elles sont toutes deux brillantes et parfois sous-estimée par leur entourage masculin, époque victorienne oblige. J’ai vraiment apprécié cette amitié qui met en valeur la sororité, au delà des différents et des pressions sociales, en particulier pendant le « marché aux maris » qui mettait en concurrence les jeunes femmes, mais qui ne sépare pas nos héroïnes, au contraire.

Le triangle amoureux étant annoncé dans le synopsis, je peux vous en parler sans peur de gâcher la surprise. Evelina va être courtisée par deux jeunes hommes superbes et intelligents: le fils de la famille Bancroft, Tobias, jeune aristocrate débauché et génie de la mécanique ainsi que Nick, son amour d’enfance, acrobate génial et mystérieux. Vous commencez déjà à grincer des dents? Je vous comprends, mais honnêtement, l’aspect amoureux m’a laissé plutôt indifférente. Je ne me suis pas énormément impliqué, mais je ne l’ai pas trouvé trop désagréable. J’apprécie particulièrement la fin apporté à cet arc, même s’il y aura probablement des développements dans les tomes suivants.

L’univers du roman m’a plu: le Londres d’Evelina est empli de complots, magie et machines extraordinaires. La politique de la cité est dominée par les Barons de la vapeur, industriels qui tiennent entre leurs mains les sources d’énergie (tout comme les gangs) et par conséquent, sont aussi puissant, voire plus puissant que la reine Victoria elle-même. Les jeux de pouvoir sont menés avec finesse et réalisme, ce qui m’a vraiment happé dans l’histoire. En ajoutant une pointe de magie et d’automate, vous obtenez un monde bien construit et assez fascinant.

Le récit adopte de multiples points de vue ce qui est assez perturbant et parfois frustrant. L’intérêt de certaines voix m’a laissée perplexe au début, même si tout devient clair avec le temps. Cela donne un rythme dynamique au début du roman avant de le ralentir sérieusement. Il y a des longueurs au cœur de l’histoire et j’avais parfois envie de passer certains chapitres. L’enthousiasme initial s’est un peu refroidi, mais les personnages et leur liens m’ont assez intéressée pour diminuer ma déception face aux lenteurs excessives.

L’enquête est intéressante, même si on connaît beaucoup d’éléments et que le suspens est avant tout de savoir quand/comment l’héroïne va comprendre.  J’ai tout de même eu de bonnes surprises pendant les révélations et la fin est satisfaisante, sans égaler l’œuvre dont elle s’inspire, les enquêtes de Sherlock Holmes.

Cette histoire est plaisante et divertissante sans être révolutionnaire. J’ai beaucoup apprécié les personnages féminins et l’univers steampunk ainsi que les intrigues politico-économiques. J’ai passé un bon moment, avec tout de même des longueurs. J’ai vu qu’il y a d’autres tomes, non traduit en français, je prendrais peut-être le temps de m’y intéresser.

Informations pratiques:
Publié par Bragelonne en février 2015, 528 pages (28€).
Premier tome de la trilogie L'affaire Baskerville (Seul un tome traduit en français)
Titre VO: A study in silks
Existe en livre numérique (12.99€)
Publicités

7 réflexions au sujet de “Une étude en soie, L’affaire Baskerville #1, Emma Jan Holloway”

  1. Dans ma PAL et tu donnes super envie de l’en faire sortir même si je ne pense pas que j’aurai le temps de le faire avant un petit moment…
    La présence du triangle amoureux est agaçante, mais si cela ne t’a pas dérangée outre mesure, je devrais pouvoir en faire abstraction.
    Quant à l’amitié entre les deux jeunes filles, c’est un point qui va certainement me plaire tout comme l’univers du livre.

    Aimé par 1 personne

    1. Je comprends pour le triangle, je me suis lancée un peu à l’aveugle dedans car j’avais oublié de quoi il parlait et quand j’ai vu se pointer le triangle, j’ai levé les yeux aux ciel. Ce n’est pas si terrible, heureusement, il y a pas mal d’autres intrigues plus intéressantes!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s