Chronique

Onyx and Ivory, Mindee Arnett

Résumé:

They call her Traitor Kate. It’s a title Kate Brighton inherited from her father after he tried to assassinate the high king of Rime.

Cast out of the nobility, Kate now works for the royal courier service. Only the most skilled ride for the Relay and only the fastest survive, for when night falls, the drakes—deadly flightless dragons—come out to hunt. Fortunately, Kate has a secret edge: She is a wilder, born with forbidden magic that allows her to influence the minds of animals.

And it’s this magic that leads her to a caravan massacred by drakes in broad daylight—the only survivor Corwin Tormaine, the son of the king. Her first love, the boy she swore to forget after he condemned her father to death.

With their paths once more entangled, Kate and Corwin must put the past behind them to face this new threat and an even darker menace stirring in the kingdom.

Ils l’appellent Kate la Traîtresse. C’est un titre que Kate Brighton a hérité de son père après qu’il ait tenté d’assassiner le grand Roi de Rime.

Privé de son titre de noblessse, Kate travaille maintenant pour le service de courrier royal. Seuls les plus talentueus travaillent pour le Relai et seuls les plus rapides survivent car, à la nuit tombée, les drakes – des dragons terrestres meurtriers – sortent pour chasser. Heureusement, Kate a un avantage secret: elle est une « wilder », née avec une magie interdite qui lui permet d’influencer l’esprit des animaux.

Et c’est cette magie qui la mène à une caravane massacrée par des drakes en plein jour – le seul survivant étant Corwin Tormaine, le fils du roi. Son premier amour, le garçon qu’elle a juré d’oublier après qu’il ait condamné son père à mort.

Avec leur chemins à nouveau mêlés, Kate et Corwin doivent laisser le passé derrière eux pour faire face à cette nouvelle menace ainsi qu’à une autre, encore plus sombre, qui s’éveille dans le royaume.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai reçu dans la Fairyloot du moi de mai 2018.

Mon avis:

Comme vous avez plus le lire dans le synopsis, Kate Brighton a une vie compliquée. Elle est considérée comme une traîtresse à la couronne car elle a refusé de renier son père, malgré son acte terrible. Suite à cet évènement, elle a dû renoncer à sa vie de château et devenir une messagère royale, poste très dangereux. Elle s’en sort très bien grâce à ses habilités naturelles et un pouvoir de magie « sauvage » qu’elle doit dissimuler: elle peut communiquer avec les animaux. Lorsqu’elle sauve son amour de jeunesse, le prince Corwin d’une attaque de drakes nocturnes, en plein jour, son quotidien change du tout au tout et la place, elle et ses rares amis, dans une situation très périlleuse.

J’ai apprécié le personnage de Kate et sa relation avec ses amis Signe et Bonner. Rejetée par tous, elle chérit ses amis qui sont devenus sa nouvelle famille. Le souvenir de son père et de sa vie avant la tentative de meurtre la hante, ce qui ne l’empêche pas d’être une cavalière et une combattante émérite. Le prince Corwin est un personnage assez classique, un prince qui ne se sent pas à sa place et qui ne désire pas la pouvoir. Sa relation avec son frère est pourrie par une tradition du royaume: l’Uror. 

L’Uror permet de désigner l’héritier du trône. Ce n’est pas automatiquement l’aîné qui y accède, mais le plus méritant. Il est désigné par l’Uror, épreuves complexes qui ont lieu après l’apparition d’un signe reconnaissable entre tous. Le problème est que malgré l’age des frères qui avance, ce signe n’est jamais venu, ce qui conforte Corwin dans son idée qu’il n’est pas digne d’être roi. Je trouve l’idée intéressante et j’aime beaucoup cette succession au mérite, plutôt que de laisser le hasard de la naissance décider.

L’univers m’a également séduite, que ce soit les différentes magies, le bestiaire ou la géo-politique qui se dessine au fil des pages. Entre l’ennemi lointain de l’autre côté de la mer qui reviendra sûrement un jour attaquer le royaume et le « danger » interne lié aux personnes possédant la magie sauvage qui crée des tensions, la situation du royaume est complexe et intéressante.

Cette histoire a beau être un tome un, les choses évoluent. Les protagonistes apprennent beaucoup sur eux-mêmes, leurs capacités et le monde qui les entourent. Certains devront remettre en cause leurs croyances et leurs certitudes. Seul point qui m’a un peu manqué: le développement des pouvoirs. Bien que Kate apprenne à maîtriser son pouvoir, c’est la seule à vraiment approfondir le sujet. C’est bien sûr lié au fait que la narration se sépare en elle et Corwin, mais j’adore les histoires avec différents pouvoirs, cela m’a donc un peu frustrée.

Certains éléments transmis par l’histoire m’ont véritablement conquise:

  • Le rapport aux animaux: l’héroïne déteste les utiliser comme des outils, notamment car elle peut ressentir leurs émotions.
  • Il y a également le cliché de la demoiselle en détresse inversé, que je trouve amusant avec Kate qui sauve son prince., même si l’histoire d’amour est plus classique.
  • Le traitement de l’exclusion et des préjugés à travers les personnes possédant la magie sauvage est bien faite. C’est un thème classique de la fantasy, mais j’ai aimé le trouver dans le récit.
  • Enfin, le fait que le monde soit plus complexe qu’il en a l’air au premier abord et qu’il ne soit pas tout blanc ou tout noir. C’est une évidence pour que l’histoire soit bonne, mais cela fait toujours plaisir.

« The world is white and black and all the shades of gray in between. »

Ce livre est agréable à lire avec un univers que j’ai apprécié et des révélations intéressantes. La fin place nos héros dans une situation difficile et j’ai vraiment envie de connaître la suite de cette histoire: heureusement, c’est une duologie, l’attente ne sera pas trop longue. Sans être totalement nouveau, ce récit est distrayant. Il a su me faire plonger dans son histoire et découvrir un monde vraiment chouette. Dernier argument positif: il est superbe. J’adore cette jaquette, le hardback blanc avec le titre noir et la carte illustrée à l’intérieur 😀

Informations pratiques:
Publié par Balzer + Bray en mai 2018, 512 pages (16.16€).
Premier tome d'une duologie.(non traduit pour le moment)
Existe en livre numérique (10.94€) et en livre audio (DL 30.73€ ou CD 40.62€)

 

14 réflexions au sujet de “Onyx and Ivory, Mindee Arnett”

  1. Je trouve aussi cette idée de succession au mérité intéressante et bien plus juste même si elle sème la zizanie entre les deux princes…
    L’univers a l’air intéressant et je sens que le rapport aux animaux de l’héroïne va beaucoup me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai beaucoup aimé les cavaliers et la relation avec les chevaux, on sent bien que l’auteur s’y connaît et c’est chouette. J’avais bien aimé ce roman dans l’ensemble. J’aime surtout le personnage du prince Corwyn je crois. Mais sinon ça m’a pas non plus transcendée
    Kin

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s