Chronique

Heretics Anonymous, Katie Henry

Résumé:

When Michael walks through the doors of Catholic school, things can’t get much worse. His dad has just made the family move again, and Michael needs a friend. When a girl challenges their teacher in class, Michael thinks he might have found one, and a fellow atheist at that. Only this girl, Lucy, isn’t just Catholic . . . she wants to be a priest.

Lucy introduces Michael to other St. Clare’s outcasts, and he officially joins Heretics Anonymous, where he can be an atheist, Lucy can be an outspoken feminist, Avi can be Jewish and gay, Max can wear whatever he wants, and Eden can practice paganism.

Michael encourages the Heretics to go from secret society to rebels intent on exposing the school’s hypocrisies one stunt at a time. But when Michael takes one mission too far—putting the other Heretics at risk—he must decide whether to fight for his own freedom or rely on faith, whatever that means, in God, his friends, or himself.

Quand Michael passe les portes de sa nouvelle école catholique, les choses ne pourraient pas être pires. Son père a de nouveau fait déménager sa famille et Michael a besoin d’un ami. Quand une fille défie leur professeur en classe, Michael pense qu’il en a peut être trouvé une et une athéiste comme lui. Seulement cette fille, Lucy, n’est pas juste catholique,… Elle veut être prêtre.

Lucy lui présente les autres moutons noirs de l’école et il rejoint officiellement les Hérétiques Anonymes, où il peut être athéiste, Lucy peut être ouvertement féministe, Avi peut être juif et gay, Max peut porter tout ce qu’il veut et Eden peut pratiquer le paganisme.

Michael encourage les Hérétiques Anonymes à passer de société anonymes à rebelles exposant l’hypocrisie de l’école point par point. Mais Michael va trop loin – mettant les autres Hérétiques en danger – il doit décider s’il doit se battre pour sa propre liberté ou se reposer sur la foi, peu importe ce que cela signifie, en Dieu, en ses amis ou en lui-même.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai découvert ce livre sur la chaîne Youtube d’Emmabooks qui l’a adoré. Le pitch me tentait bien et j’ai profité de mon abonnement Audible pour l’acheter en livre audio.

Mon avis:

Ce roman est vraiment hors de ma zone de confort et pourtant, j’ai été totalement happée par l’histoire. Le résumé donne beaucoup d’informations, mais le plus intéressant dans ce récit est la réflexion et l’évolution des protagonistes principaux. C’est vraiment un roman d’apprentissage avec des considérations sur les croyances et les choix de chacun passionnantes.

Michael, notre protagoniste principal est un jeune homme athéiste contraint d’étudier dans une école catholique « grâce » à la promotion de son père. Horrifié, il va rapidement se faire des amis qui vont le faire réfléchir en profondeur sur sa vision du monde et des croyances des autres. Je vous rassure, ils ne vont pas le convertir. Il va juste rencontrer des personnes qu’il va apprendre à apprécier et respecter qui ne partagent pas son athéisme.

Malgré le fait que l’histoire soit un peu prévisible, j’ai vraiment aimé cette histoire. Les valeurs défendues par l’autrice résonne énormément en moi. Nos héros vont comprendre que certains combats doivent être menés sans compromis, mais que parfois faire un pas vers l’autre peut beaucoup apporter.

La colère qui bout en permanence dans le cœur de notre héros se déchaîne parfois sans limite et il piétine ce qui compte le plus à ses yeux. Il va devoir apprendre beaucoup sur lui même, son entourage et ses privilèges avant de pouvoir grandir. J’ai vraiment aimé la fin qui ne place pas le tort uniquement sur les parents, l’école ou Michael lui-même. Les situations sont souvent plus compliquées qu’elles n’en ont l’air et il n’y a pas de grands méchants. 

Ce roman a été un coup de cœur inattendu. Je pensais aimer et le trouver amusant, mais il est bien plus profond qu’il en a l’air. Les personnages sont vraiment diversifiés et ils évoluent, apprennent au fil des pages. Parler de religion sans tomber dans la critique gratuite ou l’angélisme est difficile, Katie Henry l’a réussi magistralement. Elle parle d’un sujet qu’elle maîtrise vraiment, respectueusement mais en pointant également des vérités/hypocrisies insupportables. J’ai une grande tendresse pour nos héros, imparfaits, par moment têtes à claque, mais terriblement attachants et dépeints très justement.

Je recommande vraiment cette histoire si vous êtes intéressé par le synopsis car il est non seulement divertissant, mais permet aussi d’ouvrir une réflexion intéressant sur nos croyances (ou non-croyances) et le rapport que nous avons avec.

Livre audio:

J’ai vraiment apprécié le narrateur, Michael Crouch. Sa façon de raconter est vraiment excellente: il sait jouer sur son ton et ses intonations sans jamais tomber dans la caricature. De plus, il articule parfaitement, ce qui est un atout pour une petite française comme moi: je n’ai eu aucun problème de compréhension.

J’ai vraiment accroché au format pour ce récit, j’ignore si c’est lié au genre (contemporain), mais je commence à affiner mes goûts en livres audio!

Informations pratiques:
Publié en aout 2018 par Katherine Tegen Books, 336 pages.
Stand-alone, non traduit en français à ce jour.
Existe en relié (16.17€), Broché (9.15€), ebook (9.99€) et 
audio (27.65 ou 36.36€ en CD).
Publicités

1 réflexion au sujet de “Heretics Anonymous, Katie Henry”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s