Chronique, Mini-chronique

Mini-chroniques n°9: Spéciales Percy Jackson, Rick Riordan

J’ai décidé il y a peu de relire les Percy Jackson pour tenter de me lancer dans les séries suivantes. J’avais en effet abandonné ma lecture au milieu de la série des Dieux de l’Olympe car l’histoire me gonflait. Je me demande si c’est en raison de l’enchaînement des 7/8 tomes à la suite ou si la lassitude vient d’un défaut inhérent à l’histoire. Nous verrons cela d’ici quelques semaines!

  • Le voleur de foudre, tome 1

Percy Jackson n’est pas un garçon comme les autres. Il découvre un jour le secret de sa différence : son père, n’est autre que Poséidon, le dieu de la mer dans la mythologie grecque. Placé pour sa protection dans un camp de vacances pour enfants « sangs mêlés » (mi-humains, mi-divins), Percy se voit injustement accusé d’avoir volé l’éclair de Zeus. Afin d’éviter une guerre fratricide entre les dieux de l’Olympe, il va devoir retrouver l’éclair et démasquer le vrai coupable…
au péril de sa vie.

Je gardais un souvenir agréable de ces livres sans plus. Je les avais trouvés correct et bien plus appréciable que le film qui en est tiré! Pourtant la mythologie grecque me fascine tout particulièrement, je pensais à l’origine adorer. Quelques 5 ans plus tard,  mon avis est un peu plus positif. Je ne serai jamais totalement fan, mais je trouve les aventures de Percy, Annabeth et Grover amusantes. Même si c’est une relecture et que je connaissais les retournements de situation, je trouve qu’il y a un peu trop d’indices pour les annoncer. Cependant, il faut reconnaître que l’univers est sympathique et divertissant.

J’aime bien les personnages même si Percy est agaçant par moment. J’aime beaucoup Grover et Annabeth est intéressante. Je trouve la galerie des personnages secondaires vraiment sympa avec notamment Luke, Chiron ou encore Clarisse.

J’ai également apprécié le fait que les héros souffrent de dyslexie et de troubles de l’attention. C’est expliqué par leur condition de demi-dieux, mais c’est toujours présent et n’est pas miraculeusement résolu. Créer des protagonistes avec ces troubles permet de montrer que malgré cela, ils peuvent devenir des héros. Les enfants peuvent donc s’y identifier et peut-être croire plus en eux-même.

Les mythes grecs remixés à la sauce moderne donne un résultat tout à fait correct, même si certaines facilités scénaristiques de ce premier tome font un peu lever les yeux au ciel: je ne dirais qu’un mot Cerbère. Cependant, je passe un bon moment, donc c’est parti pour la suite!

  • La Mer des monstres, tome 2

Lorsqu’une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment. Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlés sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

Un des éléments qui m’a le plus plu dans ce tome est l’histoire de Tyson. Elle est intéressante et touchante tout en donnant à Percy l’occasion de grandir. Il se plaint un peu moins et ses relations avec son entourage évoluent.

Les péripéties toujours divertissantes, même si Percy a toujours une chance insolente et des personnes qui l’aident juste au bon moment. Cela passe plutôt bien car nous parlons de quêtes et de héros envoyés par des Dieux qui leur font des cadeaux. C’est par fois un peu « too much », mais ça colle bien à l’univers mythique.

L’arc narratif se complique et la fin est saisissante, je me souviens du choc de cette révélation lors de la première lecture. Peu à peu, Rick Riordan me plonge totalement dans son univers et me pousse à dévorer les différents tomes de ses histoires.

  • Le sort du Titan, tome 3

Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n’ont la vie sauve que grâce à l’intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d’embûches s’annoncent : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

Ce tome nous fait faire connaissance avec deux personnages importants: Nico et Bianca. Leur histoire est vraiment surprenante et je me suis beaucoup attaché au frère et à sa sœur. Percy a évolué, mais reste tête à claque, ce qui est reconnu même par ses amis. J’aime bien la façon dont l’auteur joue avec les différents mythes pour passer ses messages.

  • La bataille du labyrinthe, tome 4

La vie de Percy est menacée. L’armée de Cronos s’apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l’enfer souterrain n’est pas aisé… surtout quand le chemin est parsemé d’effroyables pièges.

L’histoire se complexifie et j’apprécie beaucoup l’histoire du Labyrinthe et de Dédale. On s’attache vraiment aux différents demis-dieux et je me suis habituée à la structure des tomes: gros éléments perturbateurs, puis Percy part en quête, même si on ne lui a rien demandé avec des supers cadeaux offerts par des Dieux ou amis. Je prends toujours plaisir et je m’amuse beaucoup pendant la lecture.

  • Le dernier Olympien, tome 5

Toute l’année, Percy et son armée de demi-dieux se sont préparés à affronter les Titans. L’heure est venue. Les troupes de Cronos avancent vers Manhattan où l’Olympe est en danger. Tandis que Percy et ses amis luttent, ils savent que le temps est compté. La prophétie va s’accomplir : Percy prendra une décision qui condamnera ou sauvera le monde. Mais cette décision, quelle est-elle ?

Grâce à ce tome, je me souviens du « pourquoi cette série m’agaçait ». La relation entre Percy et Annabeth était jusque là chouette et se développait tranquillement. Dans ce tome, je les trouve insupportable. Nous avons droit à un simili triangle amoureux, qui n’apporte pas grand chose selon moi.

C’est dommage car l’histoire du tome est vraiment prenante car tout s’emballe. Je l’ai vraiment apprécié, malgré l’histoire d’amour qui a un peu terni mon plaisir par moment. Le rapport avec les dieux est pas mal chamboulé à la fin de cette série et j’ai vraiment apprécié les échanges que cela donne. La conclusion est satisfaisante tout en nous offrant un cliff-hanger intéressant pour la série suivante.

Conclusion:

Cette série m’a plus convaincue lors de la deuxième lecture et je me suis beaucoup amusé à la redécouvrir. Les différents mythes sont bien utilisés avec des « mise à jour » parfois très cocasses. Bien sur, les histoires usent et abusent un peu des « deus ex machina », mais en même temps, une grande partie des personnages sont des dieux grecs! Ce procédé semble donc logique dans une adaptation moderne des mythes antiques, même si par moment, on se croirait dans une quête de jeu vidéo où le guide donne au héros plein d’objets magiques pour l’aider. 😀

Je recommande donc cette série pour son univers, son humour et ses personnages qui bien qu’agaçants par moment, restent très attachants.

Informations pratiques
Publié en France à partir de 2005 par Albin Michel (Wiz).
Série de 5 tomes, Première partie de la saga de la Colonies de Sang-Mêlés.
Titre original: Percy Jacskon & The Olympians
Publicités

14 réflexions au sujet de “Mini-chroniques n°9: Spéciales Percy Jackson, Rick Riordan”

        1. Je te comprends! Jusqu’à cette envie subite de dévorer tous les livres de Rick Riordan, j’avais une fleeeeeemme pas possible.
          Mais ça me titillait. J’entendais partout qu’il a une diversité de personnages vraiment intéressante et respectueuse des différentes communautés (et du coup, je confirme, plus on avance plus ses personnages sont intéressants et d’origine/orientation/genre différents). Du coup, me suis dit, ça doit être un brave gars!
          Bonne nouvelle tu peux lire les Chroniques de Kane (même univers mais dieux egyptiens) et Magnus Chase (même univers mais dieux nordiques). Tu louperas quelques références, mais ça n’entache pas la compréhension globale 😉

          Aimé par 1 personne

            1. C’est jeunesse mais très différent. Je suis au tome 3 et chaque tome est meilleur que le précédent pour moi.
              J’aime les personnages de Rick Riordan de plus en plus en avançant dans ses séries et ceux de Magnus Chase sont juste extra avec une diversité de dingue et des personnalités qui ne sont pas uniquement définis par leur différences.
              En plus Magnus Chase est très sarcastique et trop choupinou en même temps. Pour te dire, l’histoire d’amour (qui avance très très doucement), j’adore. Donc… ^^ ça se voit que je suis un peu trop enthousiaste?

              Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s