Chronique

Le cercle des derniers libraires, Sylvie Baron

Résumé

Adrien Darcy, journaliste sportif , est en convalescence. Il vient de survivre à un grave accident de la route. Le jeune homme, la trentaine, n’a jamais su tenir en place et veut reprendre du service. Charles Batifol, son rédacteur en chef à la Montagne, quotidien régional basé à Clermont-Ferrand, lui confie un dossier non sportif : le meurtre de trois libraires de la région en trois mois. Darcy rechigne, ce n’est pas son domaine. Il finit cependant par accepter la mission : enquêter discrètement pour découvrir ce que la police n’a pas découvert, et en faire une avant-première dans La Montagne.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai reçu dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition De Borée et Sylvie Baron me l’a très gentiment dédicacé.

Mon avis

Ce récit suit deux points de vue: Adrien Darcy, journaliste sportif en convalescence après un accident qui l’empêche de faire du vélo, sa grande passion et Emma, libraire, amie de trois libraires assassinés dans la région auvergnate. Ils vont tout deux s’allier pour enquêter sur cette série de meurtres suspecte.

Le voyage en Auvergne m’a beaucoup plu, ayant passé grand nombre de vacances à Vichy durant mon enfance (désolée 3615mylife). Me promener dans les rues de Saint Flour et alentours avec les personnages m’a rappelé des souvenirs. Cela m’a permis d’entrer facilement dans l’histoire

La construction des personnages est bien réussi. J’ai même été étonnée d’en découvrir autant sur chacun dans un roman si court. Je n’apprécie pas particulièrement Adrien, mais il évolue beaucoup au fil des pages ce qui est appréciable. Emma, la libraire passionnée, a parfois des réactions déroutantes, mais m’a bien plus plu.

La chorale de personnages s’élargit petit à petit avec l’enquête qui progresse. L’autrice a réussit à m’embrouiller et je n’ai pas trouvé le coupable avant les héros. La révélation finale ne m’a pas surprise plus que ça, mais j’étais persuadée que le coupable était tout autre. Je reconnais malgré tout qu’il est possible de trouver la solution bien avant moi qui me suis fait rouler dans la farine car il y a des indices et le schéma utilisé est connu.

Ce roman passe un message important sur les libraires indépendantes et leur quotidien. Emma explique son travail, sa passion et ses difficultés. C’est annoncé dans le résumé et j’avais peur que cela prenne le pas sur le récit. Cependant, Sylvie Baron a su distiller les informations sans lourdeurs et dresser un portrait de la situation intéressant, un peu alarmant tout nous offrant un espoir quant à la survie de ce commerce essentiel.

Le seul reproche que je peux faire à cette histoire est la romance (vous l’aviez prévu non?). Je trouve l’histoire trop rapide, alors qu’elle partait sur de bonnes bases, plus réalistes. Elle apporte tout de même une évolution intéressante aux personnages concernés et n’est donc pas inutile.

Ce roman m’a fait passer un bon moment avec une enquête intéressante et un message important sur les libraires indépendants et leur survie. Je suis amatrice de romans plus longs habituellement, mais ce fut une bonne découverte. Si vous aimez les romans policiers légers (comparé aux polars noirs ou nordiques aux ambiances lourdes ou glauques) qui ont également une visée éducative, je vous recommande de découvrir Le Cercle des derniers libraires.

Informations pratiques:
Publié par les éditions De Borée en septembre 2018, 260 pages (19.90€).
Existe en livre numérique (9.99€).

10 réflexions au sujet de “Le cercle des derniers libraires, Sylvie Baron”

  1. Je n’avais pas osé le demander vu mon retard dans mes chroniques, mais il a l’air vraiment bien, peut-être un peu léger pour un polar, mais parfait pour passer un bon moment et, au passage, découvrir le monde des libraires indépendants.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as le don pour résumer mes chroniques en quelques mots ^^
      Je comprends, je viens de lire un SP numérique qu’on m’avait envoyé en mars 😀
      Mais on n’a pas de délais ou vraiment d’obligations, tu ne devrais pas te priver d’un livre qui te tente pour ça 😉 surtout que les maisons sont très sympas je trouve 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s