Chronique

Les papillons géomètres, Christine Luce

Résumé:

Eve a disparu il y a cinq ans, sans laisser ni corps ni trace.

Enfuie avec un amant, d’après la police londonienne, mais morte selon l’époux inconsolable. En dépit de sa défiance, ce dernier a fait appel à une médium ; contre toute attente, Mademoiselle LaFay possède un réel talent pour joindre l’au-delà et réunit chaque année le couple pour un jour de félicité… sauf cette fois-ci : Eve n’apparaît pas.

En ces temps de misère et de richesse insolente dans la société victorienne, la vie après la mort attise les espoirs des scientifiques. Mary-Gaëtane LaFay et son amie Maisy, deux femmes audacieuses, affrontent leurs frayeurs pour résoudre un mystère entre deux mondes crépusculaires. De l’autre côté, l’Enquêteur poursuit le même dessein. La frontière qui les sépare est plus ténue qu’ils ne l’imaginaient, ce qui les unit, infiniment supérieur. L’affaire Blake révélera une énigme de la taille des univers.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai acheté ce livre numérique lors d’une promotion sur les livres de cette maison d’édition.

Mon avis:

Cette histoire nous plonge dans un Londres ésotérique de l’époque victorienne.  L’Enquêteur  tente de résoudre la disparition d’une âme défunte qui ne s’est pas présentée au rendez-vous annuel avec son mari. Celui-ci a recourt depuis plusieurs années à Mademoiselle LaFay, medium réputée et son amie Maisy pour la contacter malgré des réticences initiales. C’est son seul réconfort depuis la disparition de sa bien aimée. L’absence de cette dernière provoque un désespoir profond chez le pauvre homme, ce qui rend la résolution de ce mystère encore plus urgent…

Le récit alterne entre le point de vue de la médium Mademoiselle LaFay et celui de l’Enquêteur. Ce dernier nous décrit un univers trouble et particulier qui apporte à l’histoire une touche assez unique. J’ai apprécié la personnalité de Mary-Gaëtane et de Maisy qui sont opposées mais complémentaires. Leur duo donne du dynamisme à l’histoire. Elles sont hors norme et se fichent des chuchotements de voisins L’Enquêteur quant à lui est mystérieux, mais très triste. Cette enquête va lui donner une nouvelle raison de « vivre ».

L’univers est intéressant et se développe peu à peu mais j’ai trouvé que l’autrice restait trop en surface. Ce livre laisse beaucoup de place à l’interprétation personnelle ce qui peut me plaire dans une certaine mesure, mais j’ai ressenti beaucoup de frustration face à certains débuts de révélations qui ne vont pas jusqu’au bout. On effleure juste ce monde des spirites sans totalement en comprendre les règles. La brièveté du roman accentue ce sentiment d’inachevé à mes yeux.

Cependant, mon problème principal est le style. L’autrice a beaucoup de vocabulaire et tente de reproduire un parler distingué du 19ème ce qui ne m’a pas du tout séduit. J’ai trouvé sa prose très ampoulée et un peu « verbeuse ». Plutôt que de me plonger dans l’ambiance, elle me faisait régulièrement lever les sourcils de perplexité. L’histoire a pourtant des éléments qui piquent l’intérêt mais l’enquête reste linéaire et le dénouement appelle vraiment une suite qui n’arrive pas.

J’ai globalement été déçue par ma lecture: un style pompeux qui me sortait régulièrement de l’histoire, une enquête sans grande surprise malgré des personnages intéressants. Si vous aimez vraiment ce genre d’univers mystique et médiumnique, tentez l’aventure. Je n’ai pour ma part pas été convaincue alors que les prémices me tentaient bien.

Informations pratiques:
Publié en février 2017 par Les Moutons électriques, 238 pages (15.00€)
Existe en livre numérique (5.99€)
Publicités

8 réflexions au sujet de “Les papillons géomètres, Christine Luce”

    1. Certaines personnes ont adoré le style! Elle essaie de faire « d’époque » mais je trouve que ça tombe à côté! À côté de Senechal qui utilise le même principe mais le fait mieux, la comparaison ne lui est pas favorable…. Dommage parce j’étais aussi vraiment tentée par le synopsis!

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s