Chronique

Un monde après l’autre, Les chroniques de St Mary, Jodi Taylor

Résumé:

À l’institut St Mary de recherche historique, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

Derrière l’innocente façade de St Mary, le secret du voyage dans le temps a été découvert et reste bien gardé. Les chercheurs en Histoire ont ainsi une méthode de travail tout à fait particulière : ils  » étudient ‘en temps réel’ les événements majeurs de l’Histoire « . En se faisant passer pour d’inoffensifs excentriques, ils tentent de répondre à certaines questions qui n’ont jamais été résolues, sans jamais toucher au cours de l’Histoire… au risque d’en mourir.

Madeleine Maxwell, une jeune et brillante historienne est contactée par son ancien professeur afin de rejoindre l’équipe de l’Institut St Mary. Au cours de son étrange entretien d’embauche, Maxwell comprend vite les possibilités qui s’offrent à elle…

De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Cha le lisait et en a parlé sur Instagram. Le concept m’a immédiatement tapé dans l’œil et du coup je l’ai pris sur Audible. Merci madame pour la découverte!

Mon avis:

Madelaine Maxwell, « Max », est convoquée pour un entretien d’embauche à l’institut St Mary. Elle va y découvrir un centre de recherche totalement à part qui va observer en direct les évènements historiques grâce à une technologie secrète de voyage dans le temps.

Max est une héroïne très particulière: très détachée et très impliquée à la fois, elle a des réactions qui peuvent étonner (pour rester polie) son entourage. Son intelligence se double d’un volonté à tout épreuve et d’un esprit de contradiction très développé. J’ai adoré suivre ses aventures tout comme voir ses relations avec ses collègues évoluer. C’est un protagoniste farfelue à laquelle je me suis beaucoup identifiée (même si elle est beaucoup plus courageuse que moi).

L’éventail de personnages m’a beaucoup plu. On fait leur connaissance avec une certaine distance car la narration est à la première personne et Max n’est pas la personne la plus compétente socialement parlant. Malgré quelques clichés, j’ai adoré le Chef,  les différents professeurs de l’institut, les collègues historiens,… Il y a des moments très frustrants notamment dans la relation amoureuse que va entretenir Max. Comme souvent, la communication n’est pas leur fort! Cependant, cela colle bien à la personnalité de Max et j’ai donc apprécié la romance.

L’ambiance du récit est parfaitement british et farfelue comme je les aime. Les historiens sont passionnés par leur métier et ont tendance à tout oublier en dehors de leur travail. Cela donne des situations et une ambiance très « nerd », loufoque, qui m’a vraiment séduite. Couplé au concept d’historiens voyageant dans le temps, cet univers était fait pour me plaire!

J’ai lu beaucoup de critiques sur le rythme. Une fois la formation de notre héroïne (que j’ai adoré) terminée, le temps passe très vite par moment. Cela ne m’a pas dérangée du tout car j’ai trouvé que cela allait totalement avec l’ambiance farfelue, mais je comprend que cela puisse déplaire. 

Cette chronique est un peu décousue, mais je vous recommande vraiment cette lecture si vous aimez l’Histoire, l’Angleterre, les personnages un peu décalés et les voyages dans le temps. Il y a également un fond féministe vraiment intéressant ce qui est un gros plus. Bref, une excellente lecture, je me lance dans la suite dès que possible!

Coup de coeur 

Informations pratiques:
Publié en février 2018 par HC éditions, 350 pages (14.50€)
Premier tome d'une série, Les chroniques de St Mary.
Existe en livre audio (19.95€) et en livre numérique (3.99€)
Titre original: Just one damned thing after another 

12 réflexions au sujet de “Un monde après l’autre, Les chroniques de St Mary, Jodi Taylor”

  1. Je ne suis portée ni sur la fantasy, ni sur la SF, mais ce livre m’intéresse pour le voyage dans Le temps et la petite touche féministe, bien que je ne sois pas féministe, mais simplement pour l’égalité des sexes, qui elle, par contre, me tient vraiment à coeur. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s