Chronique

Shades of magic, V.E Schwab

Résume:

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Comment ce livre est il arrivé entre mes mains?

Je voulais tester depuis longtemps les livres de V.E Schwab. Logiquement, quand j’ai vu ce premier tome en promotion ebook, je n’ai pas hésité longtemps.

Mon avis:

Kell est un des derniers magicien de sang, il peut voyager entre les différents mondes parallèles. Il y en a quatre: le sien (rouge et magique), le notre (gris et sans magie), le blanc où la magie est une denrée rare et le noir, détruit il y a longtemps par la magie. Il passe les messages entre les royautés de ces différents Londres jusqu’à ce qu’il commette une erreur. Suivi de la voleuse entêtée, Lila Bard, il va devoir tout faire pour la réparer et éviter la destruction de tous les univers.

J’ai trouvé l’univers (ou les univers) très agréable et inventif. Victoria Schwab a créé des mondes parallèles fascinant sdont on effleure juste l’ampleur dans ce premier tome. Le système de magie reste assez mystérieux en dehors de principes de bases et j’espère qu’on en saura plus dans la suite que ce soit sur la magie de sang, la plus commune que possède la majorité des habitant du Londres rouge et quelques uns dans la Londres Blanc ou encore la magie noire qui a détruit le quatrième univers.

Bien que l’univers soit créatif, ce récit est mené avant tout par la force de ses personnages. Kell et Lila sont tous les deux moralement gris. Leur aventure part d’une énorme erreur du premier aggravé sans le savoir par la deuxième. Ils vont courir après le temps pour limiter les conséquences et sauver les mondes. J’ai plutôt aimé les héros, même si par moment je trouve leurs décisions idiotes. Ils sont adultes mais ont encore de nombreux problèmes à régler avec leur passé et leurs relations humaines. Par moment, ils ont des comportement auto-destructeurs irritants, même s’ils sont cohérents avec leur personnalité. Kell a de gros problèmes avec sa famille adoptive, la famille royale rouge et Lila est une écorchée vive, qui ne fait pas confiance à grand monde.

Les personnages secondaires m’ont également plu, dans tous les univers, même si le seul que je peux vraiment nommer est Rhy, le frère de Kell. Je pense que nous ferons plus amplement connaissance dans la suite de leurs aventures. Les antagonistes m’ont plu même s’ils sont un peu trop totalement méchants, à part Holland qui est plus complexe.

J’avais du mal à écrire sur ce livre car bien que j’ai plutôt aimé je n’arrivais pas à mettre le doigt sur le quelque chose qui me manquait et je viens de comprendre en écrivant.

Cette aventure nous mène d’actions en rebondissement, en menaces mortelles et en course contre la montre. Le récit ne prend pas le temps de s’arrêter ce qui donne peu de d’espace à la construction du monde. Il me manque de la mise en place de personnages et de monde. L’univers est génial mais on ne fait que l’effleurer, on ne fait vraiment connaissance qu’avec quelques personnages et les autres sont juste esquissés avant de disparaître à nouveau. J’ai besoin de plus de profondeur!

Pour conclure, j’ai bien aimé ce livre, tout en étant un peu déçue. Je voulais un coup de cœur, j’ai eu un livre que je trouve pas mal. Je vais continuer la série en espérant que c’était uniquement le défaut de ce premier tome car j’aime les mondes parallèles et la fin nous promet de nouvelles péripéties intéressantes.

Informations pratiques:
Publié par Lumen en 2017, 504 pages (15€).
Premier tome d'une trilogie (tous traduits)
Existe en livre numérique (9.99€).
Titre original: A Darker Shade of Magic

 

Publicités

24 réflexions au sujet de “Shades of magic, V.E Schwab”

  1. Malgré le manque de profondeur, ta chronique renforce mon intérêt pour ce premier tome aimant beaucoup les personnages à la personnalité nuancée et surtout les auteurs qui travaillent sur la cohérence de leurs personnages…
    J’espère que le deuxième tome répondra un peu plus à tes attentes et que les secrets du système de magie te seront dévoilés 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime beaucoup aussi les personnages travaillés et clairement je trouve que c’est le point fort de ce premier tome 🙂
      Après en fantasy, si tu m’appâtes avec un super concept d’univers, j’en veux pour mon argent^^ d’où ma petite déception! Je pardonne plus facile à la littérature jeunesse ce genre de chose, même si ça reste un bon divertissement et que je vais totalement lire la suite! Je te le recommande aussi, j’espère qu’il te plaira quand tu te lanceras 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Moi j’ai adoré, après tu verras, par la suite tu apprends plus de chose sur l’univers (sa politique, le fonctionnement de la magie, un peu de ses traditions avec les jeux) et tu découvrent plus les personnages secondaires notamment Rhy !

    Aimé par 1 personne

    1. Beaucouo ressente ce manque apparemment 😊
      Tu sais que l’autrice et d’ailleurs sa maison d’édition americaine aussi classifie ce roman dans la catégorie adulte et non jeunes adultes? Contrairement à la France d’ailleurs^^ Ses livres signé V.E Schwab sont adulte et signé Victoria Schwab sont jeunesse/YA
      Les perceptions sont super différentes selon le pays 😊

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s