Mini-chronique

Mini-chroniques n°14: Spéciales Reading rush

Ces lectures n’ont en commun que leur semaine de lecture. Voici les livres que j’ai lu pendant le Reading rush mais pour lesquels je ne me sentais pas capable d’écrire une chronique entière, en particulier les deux premiers, classiques modernes, sur lequel j’ai du mal à donner mon avis sans me trouver un peu présomptueuse.

  • Animal Farm, Georges Orwell

http3a2f2fwww-penguin-com-au2fjpg-large2f9780141036137

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : « Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d’alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. »

J’ai lu ce court classique en Vo et j’ai adoré. On retrouve l’analyse et la critique du totalitarisme soviétique de 1984  mais en se concentrant sur ses prémices. La satyre est excellente et le vocabulaire, bien qu’un peu exigeant, reste accessible. Une excellente découverte, comme attendue. A travers ces animaux, Orwell dépeint la nature humaine avec brio et l’attrait du pouvoir qui peut corrompre même les plus beaux idéaux.

  • Une si longue lettre Mariama Bâ

9782842612894Une si longue lettre est une oeuvre majeure, pour ce qu’elle dit de la condition des femmes. Au coeur de ce roman, la lettre que l’une d’elle, Ramatoulaye, adresse à sa meilleure amie, pendant la réclusion traditionnelle qui suit son veuvage.
Elle y évoque leurs souvenirs heureux d’étudiantes impatientes de changer le monde, et cet espoir suscité par les Indépendances. Mais elle rappelle aussi les mariages forcés, l’absence de droit des femmes. Et tandis que sa belle-famille vient prestement reprendre les affaires du défunt, Ramatoulaye évoque alors avec douleur le jour où son mari prit une seconde épouse, plus jeune, ruinant vingt-cinq années de vie commune et d’amour.
La Sénégalaise Mariana Bâ est la première romancière africaine à décrire avec une telle lumière la place faite aux femmes dans sa société.

Encore un classique, mais sénégalais. La plume de Mariama Bâ est excellente, elle m’a fait voyager au cœur de son pays, dans cette famille au deuil envahissant et dans le cœur laminée de cette femme trahie, tiraillée entre son féminisme et sa foi. Son histoire aborde avec réalisme et intelligence la condition féminine en Afrique Occidentale. Ce roman épistolaire est très court mais fait ressentir pleinement la vie, les sentiments et les convictions de Ramatoulaye, héroïne ordinaire, mais néanmoins courageuse. Je l’ai dévoré et je vous le recommande.

Coup de cœur

  • Across the Universe, livres 1 à 3, Beth Revis

couv69962156Cryogénisée, Amy rejoint ses parents à bord de l’immense vaisseau spatial Godspeed, s’attendant à se réveiller sur une nouvelle planète, trois cents ans plus tard. Jamais la jeune fille n’aurait pu imaginer se réveiller cinquante ans trop tôt, abandonnée au milieu d’un vaisseau qui fonctionne selon ses propres règles. Amy se rend bientôt compte que son réveil n’a rien d’un bug informatique. Quelqu’un du vaisseau cherche à tuer les voyageurs endormis en les réveillant avant terme, et, si elle ne retrouve pas très vite sa piste, ses parents pourraient bien être ses prochaines victimes… Mais que faire lorsque, sur la liste des suspects apparaît Elder, le futur leader du navire, dont elle est tombée amoureuse?

Bien que le premier tome soit une relecture, je m’y suis replongée avec quasiment aucun souvenir de ma lecture originelle. Le récit suit Amy, jeune femme cryogénisée pour 300 ans et destinée à être réveillée avec ses parents sur la nouvelle colonie terrestre, ainsi qu’Elder, futur dirigeant du vaisseau sur lequel  elle « dort ». Quand elle est réveillée 50 ans trop tôt et que certains cryogénisés se font assassiner, nos deux héros tentent de comprendre pourquoi.

J’ai bien aimé le récit, l’univers et certains rebondissements, bien qu’assez prévisible, mais je trouve la relation entre Amy et Elder vraiment bizarre. Elder, du fait de son éducation, est bien creepy et est obsédé/possessif envers Amy dès le début. C’est cohérent, mais cela m’a empêchée de vraiment être impliquée dans leur histoire et ils m’ont pas mal agacés. La trilogie a de bons éléments, mais je ne la trouve pas extrêmement originale. J’ai vu venir une très grande partie des révélations, avant tout car l’autrice sème des indices, non pas comme de petits cailloux, mais plutôt dans le genre parpaing. J’ai passé un moment divertissant avec ces livres, mais ils ne me marqueront pas à long terme.

Avez-vous lu un de ces livres? Qu’en avez vous pensé? Y en a t-il un qui vous tente?

Publicités

12 réflexions au sujet de “Mini-chroniques n°14: Spéciales Reading rush”

  1. Une si longue lettre a l’air d’être une lecture marquante et forte, merci pour ton avis 🙂
    Quant à Across the universe, je dois avoir au moins le premier tome dans ma PAL et sans être ultra enthousiaste, ta chronique laisse entrevoir un moment de lecture sympathique avec ses défauts…

    Aimé par 1 personne

  2. Hahah la subtilité du parpaing xD
    J’ai lu La ferme des animaux au collège et j’en garde un très bon souvenir ! Ravie qu’il t’aie plu aussi ! =)
    Je ne connaissais pas du tout Une si longue lettre et ma foi, je suis absolument tentée merci pour la découverte ! =)

    Aimé par 1 personne

    1. On sous-estime énormément les parpaings et leur délicatesse! xD
      J’ai entendu beaucoup de bien de la Ferme des animaux, je crois que c’est un classique que la majorité aime. 🙂
      Je suis contente qu’Une si longue lettre te tente car il est vraiment très bon et intéressant 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s