Chronique

Le défi des étoiles, Génésis 1, Claudia Gray

Résumé:

Noemi Vidal se bat pour l’indépendance de la planète Genesis, une ancienne colonie de la Terre, dans une guerre qui oppose depuis des années son peuple et les armées de robots terriens…

Lors d’une attaque-surprise, Noemi se réfugie dans un vaisseau abandonné où elle rencontre Abel, le prototype le plus sophistiqué jamais conçu. Abel devrait être son ennemi juré… mais la programmation de celui-ci l’oblige à obéir aux ordres de Noemi. Même si cela implique de combattre son propre camp, il devra l’aider à sauver Genesis.

Tandis qu’ils traversent la galaxie, Noemi comprend qu’Abel est plus qu’un robot… et ce qu’Abel ressent dépasse toutes les limites de la programmation.

Comment ce livre est il arrivé entre mes mains?

Grace à un Op Bragelonne, il y a un ans. Je l’ai sorti de ma Pal pour le HMSFF challenge.

Mon avis:

Alors que Noemi, native de Genesis, se prépare à se sacrifier pour l’avenir de sa planète, une attaque surprise de la Terre va la forcer à se réfugier dans un vaisseau abandonné à la fin des combats. Elle y découvre Abel, un méca extrêmement sophistiqué. Sa programmation l’oblige à lui obéir alors qu’ils sont tout deux dans des camps opposés. La colère et le dégoût de Noémi vont peu à peu évoluer alors qu’ils partent en mission pour mettre fin à la guerre. Abel ressent et évolue bien plus qu’un simple robot et son existence même remet en cause un grand nombre de croyances de la jeune fille…

Ce roman se passe dans un futur pas si éloigné où la Terre a colonisé plusieurs planètes afin de fuir la dévastation et la pollution que les humains ont répandus. Cependant tout ne s’est pas passé comme prévu et la « planète-grenier », Génésis, s’est rebellée contre la Terre. Ils refusent de laisser l’humanité ravager leur monde comme ils l’ont fait sur la planète mère. La guerre dure maintenant depuis des décennies et les génésiens, à bout de souffle, ont mis au point un plan de la dernière chance. L’autrice a créé un univers futuriste crédible avec une technologie fascinante et une géopolitique cohérente. La science comme les robots ou les portaux qui relient les colonies sont bien présentées. Tout cela paraît plausible et même logique.

Notre héroïne, Noemi est persuadé du bien fondé de la position de sa planète. Elle est courageuse, curieuse et réfléchie mais également obstinée et méfiante envers tout ceux qui ne sont pas génésiens. Le voyage qu’elle va entreprendre à travers les différents portaux spatiaux va peu à peu la faire évoluer au contact du reste de l’univers ainsi que d’Abel. Ce dernier est très intéressant. Il apprends et évolue sous nos yeux. Il s’adapte à son environnement et ressent vraiment des sentiments, bien qu’il aies du mal à  les identifier correctement. C’est vraiment fascinant, j’aime beaucoup les histoire d’intelligence artificielle qui dépassent les attentes de leur créateur et deviennent parfois plus humains qu’eux.

L’histoire nous offre un message écologiste bienvenu tout en questionnant les idées de l’isolationnisme, de la solidarité, du terrorisme et de la fidélité aveugle à sa patrie. Elle nous fait également réfléchir sur ce qui fait l’humanité: une intelligence artificielle avec une morale, des sentiments, des questionnements sur sa raison d’être et des doutes est-elle vraiment différente de nous? De plus, la guerre est au centre de l’histoire avec les certitudes des deux camps et les doutes de nos héros qui commencent à comprendre le point de vue de l’ennemi en le fréquentant.

J’ai apprécié ce roman même s’il est un peu trop facile par moment de deviner les révélations comme par exemple les intentions du créateur d’Abel. Les thème abordés sont actuels et importants, les héros sont intéressants et évoluent au fil des pages et enfin, l’univers est chouette. Ce livre de science-fiction jeunes adultes fut un bon moment de lecture. Sans révolutionner le genre, il permet de se divertir tout en abordant mine de rien des sujets graves.

Informations pratiques:
Publié en France par Castelmore en mai 2017, 512 pages (16.90€)
Premier tome d'une trilogie: Genesis
Existe en livre numérique (5.99€)
Titre original: Defy the Stars
Publicités

6 réflexions au sujet de “Le défi des étoiles, Génésis 1, Claudia Gray”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s