Chronique

Le Roi des Halles, Jean-François Zimmermann

Résumé:

1669. Forteresse de Pignerol. Un prisonnier rédige ses mémoires à destination de son neveu qui n’a jamais cru à sa mort dans un combat contre les Turcs. Contraint de porter un masque, personne ne connaît son identité, à part son geôlier. Il s’agit en réalité de François de Vendôme, petit-fils d’Henri IV, duc de Beaufort, surnommé par les Parisiens  » le roi des Halles  » depuis ses exploits durant La Fronde. S’il est emprisonné dans de telles conditions, c’est qu’il est détenteur d’un terrible secret, qui, s’il était dévoilé, changerait le cours de l’Histoire. Ainsi, transféré de prisons en forteresses, l’homme au Masque de fer ne retrouvera jamais la liberté après trente-quatre années de captivité.

Jean-François Zimmermann, déjà auteur de Rendez-vous au pré-aux-clercs, n’a pas son pareil pour restituer l’Histoire dans ses dimensions les plus romanesques. Il livre ici une thèse parmi d’autres quant à l’identité réelle de l’homme au Masque de fer, savamment charpentée, habilement mise en scène, et basée sur des faits réels. Nul besoin de connaître l’Histoire de France dans ses moindres détails pour apprécier la prose et le talent narratif de l’auteur.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai reçu ce livre dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition De Borée.

Mon avis:

François de Vendôme, duc de Beaufort, est le petit-fils d’Henri VI et de Gabrielle d’Estrée. César son père est né hors mariage mais a été reconnu par le roi qui lui a donné des titres et des responsabilités. Comment donc ce prince de France s’est-il retrouve enfermé dans la forteresse de Pignerol avec pour seuls visiteurs le gouverneur de la prison, Saint-Mars, et son valet un fermier illettré? Il l’ignore lui-même mais le récit de sa vie qui se déroule sous nos yeux de lecteurs va peu à peu nous dévoiler le mystère.

La narration alterne entre deux points de vue: les mémoires rédigées par François adressées à son neveu (sans savoir s’il pourra un jour lui transmettre) et un narrateur omniscient qui décrit la vie dans la forteresse de Pignerol. Cela nous donne la possibilité de faire connaissance avec le duc de Beaufort tout en étant témoin de la vie de Saint-Mars, de Fouquet (lui aussi emprisonné entre ces murs), les quelques autres prisonniers « gênants » pour le roi, les rares visites,… La majorité de cela reste inconnu de notre prisonnier masqué, complètement isolé et interdit de contact avec quiconque exclut de la confidence.

Le récit est intéressant et détaillé. Bien qu’il soit parfois difficile de suivre tous les noms des nobles et courtisans, l’auteur réussit à travers les mémoires et remarques acerbes de son héros à différencier les protagonistes historiques impliqués dans sa vie et dans le complot qui fera de lui le « masque de fer ». Au fil des pages, la vie privée des souverains, en particulier de Louis XIII et de sa femme Anne d’Autriche, est décrite en détails. Il est assez difficile dans ce domaine de mettre le doigt sur la frontière exacte entre fiction et Histoire, mais ce fut très intéressant et le portrait de ces figures historiques semble cohérent avec leur histoire et leurs choix.

En fermant le roman, on voudrait y croire tout en espérant également que cette théorie est erronée. L’homme d’honneur courageux décrit par l’auteur, bien qu’impulsif, coureur de jupons et manquant de finesse politique, ne méritait pas un tel enfermement prolongé. Cependant, quel homme n’ayant pas commis de crimes terribles mériterait quarante ans de non-existence, coupé des siens et du monde entier, sans même savoir pourquoi? Il existe de nombreuses théories sur l’identité de ce prisonnier, plus ou moins sérieuses, plus ou moins connues. J’ignore si nous saurons un jour la vérité, la majorité des preuves ayant apparemment disparu.

Il y a quelques éléments terribles et j’ai eu un moment de nausée à cause d’une seule petite phrase d’une enfant de 6 ans sur des abus qu’elle a subi. Cela semble anecdotique, mais c’est assez brutal pour m’avoir marquée.

La révélation finale est totalement logique mais je ne m’y attendais pas. Je ne connaissais pas vraiment les théories à ce sujet avant de lire ce récit et de me renseigner plus en détails pour savoir si la thèse proposée était crédible (ce qui est le cas dans une certaine mesure).

En attendant, ce roman est intéressant et vraiment bien écrit. Le style de Jean-François Zimmermann rend le récit prenant. Malgré l’abondance de faits et personnages historiques, l’ennui n’est jamais au rendez-vous. Si l’Histoire du fameux « masque de fer » et de son époque vous intéresse, ce récit vous transportera au sein des intrigues politiques de la cour de Louis XIII à Louis XIV, des guerres contre l’Espagne, l’Angleterre ou de l’empire turque et des affaires amoureuses, infidélités ou romances passionnées entretenues par notre héros, son entourage et ses ennemis.

Informations pratiques:
Publié par les éditions De Borée en novembre 2018, 453 pages (19.99€).
Existe en livre numérique (9.99€).

 

16 réflexions au sujet de “Le Roi des Halles, Jean-François Zimmermann”

  1. J’avais hésité à le demander renonçant par peur d’être perdue mais ton avis rend le livre très tentant d’autant que la plume de l’auteur semble finalement assez accessible et assez prenante pour faire oublier l’abondance de détails.
    En tout cas, comme toi, j’espère qu’un jour cette affaire dévoilera tous ses secrets…

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai eu un peu peur aussi (rapport à Léo vu que c’est la même collection) mais le style est vraiment agréable et ça se lit très facilement 🙂
      J’aimerai beaucoup aussi, mais apparemment le secret s’est éteint avec Louis XV qui ne l’a transmis à personne 😦

      Aimé par 1 personne

  2. Ce n’est pas mon genre de lecture cependant, je suis certaine que cela plaira à ma mère et à ma tante, toutes deux fans d’histoire et de romans historiques.
    Pour la petite de 6 ans abusée, je comprends que cela te marque… J’avoue que j’aurais été déstabilisée aussi, car j’ai du mal avec ce type de sujet…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s