Chronique

Coraline, Neil Gaiman

Résumé:

Coraline vient de déménager et découvre son environnement, une étrange maison qu’elle et ses parents partagent avec des voisins peu communs : deux anciennes actrices et un vieux toqué éleveur de souris savantes. « Je suis une exploratrice ! », clame Coraline. Gare pourtant : derrière la porte condamnée, un monde magique et effrayant l’attend.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai gagné grâce à concours d’Albin Michel jeunesse pour Halloween sur Instagram. Je suis super contente d’avoir cette version avec les superbes illustrations de Benjamin Lacombe.

Mon avis:

Coraline est une petite fille vive et curieuse. Elle aime explorer les moindres recoins du jardin de cette nouvelle maison un peu bizarre dans laquelle elle vit. Un jour, il se met à pleuvoir, elle explore donc aussi l’intérieur de la maison et découvre une porte fermée qui donne sur un mur de brique ou du moins en apparence…

Ce livre se lit facilement d’une traite au vue de sa longueur (moins de 200 pages). Il est adapté aux enfants d’une dizaine d’années qui aiment bien se faire peur. Les aventures de Coraline sont bien creepy tout en ayant une petite morale adaptée: le courage c’est d’avoir peur mais de continuer quand même et la curiosité est une jolie qualité, sauf avec les portes glauques qui ouvrent sur des murs de briques.

La plume de Neil Gaiman est ici adaptée aux enfants tout en restant agréable pour les adultes. Il a semé ci et là de nombreuses références à Alice au pays de merveilles pour le plus grand plaisir des amateurs. L’histoire est simple et certains éléments se devinent très rapidement pour un adulte, mais  ce récit est fait pour des enfants/jeunes ados, ne l’oublions pas.

Arrive maintenant la partie gênante pour moi de cette chronique, car oui, je dois l’avouer: je n’étais pas rassurée. Ce livre est la version effrayante de Narnia (en plus court aussi). Bien sur, si vous n’êtes pas moi et que vous avez plus de 12 ans, vous n’aurez pas peur une seconde, mais je vais quand même aller fermer à clé la porte de ma chambre… 😀

Cette lecture fut amusante et m’a mis mal à l’aise avec son ambiance glauque et mignonne à la fois. C’est totalement le genre de livre que j’imaginais de Neil Gaiman en version littérature jeunesse. Si vous aimez Tim Burton et les Chair de Poule des années 90, ce livre est pour vous. Je vous souhaite une bonne lecture, je vais me coucher et probablement faire quelques cauchemars avec des portes magiques et des créatures avec des boutons à la place des yeux.

Informations pratiques:
Publié en 2003 par Albin Michel Jeunesse.
Existe en livre numérique (8.49€) et en de nombreuses éditions dont BD.
Celle que j'ai gagné coûte 12€.

 

15 réflexions au sujet de “Coraline, Neil Gaiman”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s