Chronique

La cage dorée, Camilla Läckberg

Résumé:

Faye a voué sa vie à Jack, elle a tout sacrifié pour lui. Mais lorsque Jack, coureur de jupons invétéré, la quitte pour une jeune collaboratrice, laissant Faye complètement démunie, l’amour fait place à la haine. La vengeance sera douce et impitoyable : il lui a tout pris, elle ne lui laissera rien.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai acheté en livre audio car j’étais impatiente de le lire (j’adore Camilla Läckberg et les version papiers/ebooks sont très coûteuses).

Mon avis:

Avant de commencer vraiment à donner mon avis sur ce livre, je voudrais donner un avertissement quant au contenu de ce roman. Le personnage principal a un comportement obsessionnel envers son poids et la nourriture dans la première partie du récit. C’est extrêmement bien décrit et si vous avez été ou êtes encore concernés par ce genre de problèmes, cela peut faire un effet miroir douloureux. Je ne donnerai pas de détails, mais c’est quelque chose que je connais bien et par moment, je sentais mes obsessions se rappeler à moi, me fragiliser.

Ce récit est la chute d’une femme belle et intelligente, Faye, sous l’emprise d’un homme séduisant et charismatique, Jack, qui la modèle à son goût, avant de la rejeter. Lorsqu’il la quitte, son monde entier s’écroule. Elle va peu à peu se relever et mettre en branle une vengeance implacable.

La première partie est un peu lente. L’héroïne raconte son passé douloureux, ses études, sa rencontre avec Jack, son amour infini pour lui, son entrée dans la haute société de Stockholm et la descente aux enfers qu’elle vit depuis quelques années. J’avoue avoir eu envie d’accélérer un peu le récit, mais la 2ème et la 3ème partie sont machiavéliques et réjouissantes. Faye n’est pas particulièrement quelqu’un de bien, mais on veut suivre son histoire jusqu’au bout et on lui souhaite de réussir. Il est possible de deviner certains rebondissements, mais cela ne gâche pas du tout la fin.

Camille Läckberg décrit avec justesse le processus de manipulation des pervers manipulateurs. C’en est même effrayant: j’ai ressentie une haine intense pour Jack. Ce n’est pas juste un homme infidèle: il manipule, méprise et sous-estime sa femme en permanence, jusqu’à la briser et la rendre totalement dépendante de lui. Malgré quelques éléments faciles dans le plan de vengeance de Faye, je suis restée totalement investie grâce à ces personnages plus vrais que nature.

J’ai beaucoup aimé découvrir le personnage de Faye dans toute sa complexité: c’est une épouse dévouée, une mère aimante, un amie fidèle, mais sa personnalité a également un pan très sombre qui se dévoile peu à peu. Elle peut être rancunière, impitoyable, manipulatrice et dépasser les limites pour atteindre son but. On est loin du portrait manichéen.

Les personnages secondaires m’ont également touchée. J’ai adoré Kris, la meilleure amie fantasque qui soutient envers et contre tout Faye ainsi que Kerstin, l’amie fidèle et partenaire commerciale. Il y a tout de même un petit bémol: des scènes de sexes assez régulières ce qui n’est pas vraiment ma tasse de thé.

Certaines étapes de la vengeance peuvent sembler un peu trop faciles, mais je les trouve cohérentes avec la personnalité et le passé de Faye. Elle est intelligente, déterminée et grâce à sa vie dorée des dernières années, elle a beaucoup de relations. Elle est déjà en lien avec les milieux les plus favorisés de Stockholm ce qui lui donne une position privilégiée malgré son divorce.

J’ai globalement beaucoup aimé, mais le livre audio est définitivement à exclure pour moi dans ce genre littéraire. J’ai besoin de dévorer mes thrillers et le rythme de lecture est beaucoup trop lent. J’ai d’ailleurs pour la première fois écouté un livre en accéléré, ce qui m’a beaucoup moins gênée que je ne l’aurais pensé. La compréhension de l’histoire n’est pas affectée et cela se rapproche un peu de mon rythme normal de lecture.

Après ce roman et le dernier des enquêtes de Erica et Patrick (La sorcière), mon amour et mon respect pour cette autrice a encore augmenté d’un cran. Je n’ai qu’une chose à dire, vivement le prochain! Si mon avertissement de départ ne vous concerne pas, je vous recommande totalement ce thriller féministe et intense.

Informations pratiques:
Publié en avril 2019 par Actes Sud, 343 pages (22.80€)
Premier tome d'une duologie.
Existe en livre numérique (16.99€) et livre audio (23.95€)
Titre original: En bur av guld 

7 réflexions au sujet de “La cage dorée, Camilla Läckberg”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s