Chronique

Les Belles, tome 1, Dhonielle Clayton

Résumé:

Ne souffrez plus pour être une Belle.
Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses sœurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai acheté au stand de la collection R au SLPJ 2018 car il y avait une promotion (2 achetés, 1 offert).

Mon avis:

Dans cet univers fantasy, tout le monde naît gris, sauf les Belles. Grâce à leur magie, elle peuvent transformer les gens et les rendre beaux. Notre héroïnes fait partie de la nouvelle génération de belles qui va être présentée à la cour. Son ambition est devenir la favorite de la reine, en surpassant ses sœurs. Les choses sont hélas plus compliquées que ce qu’elle a toujours cru et la vie dorée à la cour cache de terribles secret.

J’ai bien aimé la relation que Camélia entretient avec ses sœurs. Entre amour et rivalité, elles vont se confronter au monde après des années sans contact avec lui ce qui va faire évoluer leurs liens. Les personnages sont variés et l’autrice apporte une réelle diversité ce qui est appréciable. Ils sont cependant très faciles à percer et cela rends les révélations assez peu surprenantes.

L’héroïne a de gros défauts et est parfois insupportable et impulsive. J’aime quand les héros ne sont pas parfaits donc cela ne m’a pas dérangé, même si par moment je l’aurais bien secouée pour lui remettre les idées en place. Sa naïveté est logique, mais les erreurs qu’elle fait sont si évidentes que c’est vraiment frustrant!

Cette histoire se lit très vite et a un chouette univers. Les péripéties s’enchaîne assez rapidement, sans laisser le temps à l’ennui de s’installer. Cependant, le manque de surprise a diminué mon plaisir de lecture. L’univers est original avec une inspiration caraïbe, Orléans est un archipel avec des noms francophones. J’ai apprécié l’ambiance du récit, à la fois inquiétante et grandiose grâce aux descriptions.

L’autrice aborde plusieurs thème que je trouve importants comme les agressions sexuelles et l’impunité des puissants.

Cet avis est très bref, je n’ai pas grand chose à ajouter sur cette histoire. C’est une dystopie dans un univers de fantasy qui apporte de la diversité dans ce genre ce qui est un très bon point, mais sans le renouveler. Ce n’est pas mauvais, mais c’est trop prévisible pour que je me passionne pour l’histoire. En conclusion, c’est une lecture plutôt sympa, qui se lit très vite et qui a un univers intéressant. A lire si vous n’avez pas encore lu beaucoup de fantasy jeunes adultes et que vous voulez découvrir un chouette univers.

Informations pratiques:
Publié par Robert Laffont en février 2018, 486 pages (17.902€)
Premier tome d'une trilogie (un tome publié en français  pour le moment)
Existe en livre numérique (12.99€)
Titre original: The Belles

8 réflexions au sujet de “Les Belles, tome 1, Dhonielle Clayton”

  1. Mouais. J’avais hésité, car la collection R avait vachement travaillé la promo de son livre à sa sortie… Et puis je ne cours plus après les livres promouvant la beauté/perfection/le pouvoir de rendre beaux dans un monde futuriste. Comme tu dis, c’est du déjà lu. Du coup, même si ce livre est correct, tu mets en avant les impressions que j’avais : ça ne rénove pas le genre.^^ Je ne le lirai que si je le trouve via mon réseau, car j’aime quand même les trames avec les jeux de pouvoir avec des trahisons et des faux semblants…

    Aimé par 1 personne

    1. L’univers est chouette, mais l’histoire de la jeune fille qui vit dans un monde terrible dont elle ne comprends les règles qu’après certains événements particuliers et trahisons… ce n’est pas mauvais, mais pas transcendant non plus en effet 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s