Chronique

The wicked deep, La malédiction des sœurs Swann, Shea Ernshaw

Résumé:

C’est une histoire de vengeance… Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Les éditions Rageot ont une initiative vraiment sympa en cette période compliquée et ont proposé différents livres de leur catalogue en libre accès sur NetGalley pendant une heure sur un créneau prédéfini. Merci encore à eux!

Mon avis:

Penny vit à Sparrow, petite ville au bord du Pacifique dans l’Orégon, avec sa mère dans le phare de la ville. Son année de première se finit et la Swann Season s’apprête à recommencer: chaque année, le premier juin, s’élève le chant et les soeurs Swann accomplissent leur vengeance sur la ville qui les a noyées il y a 200 ans. Un tourisme morbide s’est développé et la ville se remplit de jeunes hommes, potentielles victimes quand les locaux se préparent à faire face aux décès. L’arrivée de Bo, un jeune homme cherchant du travail dans une ville qui n’aime pas les étrangers, va briser la routine de Penny…

J’ai rapidement été happée par l’histoire de cette petite ville au passé honteux qui paye chaque année ses péchés passés. L’autrice a su créer un ambiance particulière à la fois réaliste et fantastique. La tragédie des Swann Sisters est vraiment ancrée dans la réalité et semble totalement crédible: trois jeunes femmes trop différentes, accusées de sorcellerie et exécutées par des habitants aveuglés par la haine.

Le récit de ce mois de juin maudit avance peu à peu avec des coupures qui nous raconte la vie des trois sœurs. J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur les deux temporalités. Ce livre est clairement prenant et je ne l’ai pas reposé avant la conclusion. Il a de plus réussi à me surprendre. Je me suis totalement faite berner par Shea Ernshaw et j’ai passé un bon moment de lecture.

Au cœur de cette histoire, se trouve l’amour: l’amour familial, l’amitié, l’amour romantique et bien sur, le sexe.  Comme toujours, les femmes sont jugées coupable de « séduire » les hommes avec leur charme et la faute n’est jamais partagée…  J’ai beaucoup aimé la façon dont est abordé ce sujet dans le roman, clair et précis, sans aucune lourdeurs. Même si le récit est un peu guimauve par moment, cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture et de me plonger dans les secrets de la malédiction de Sparrow.

Ce livre est un page-turner qui m’a apporté une bonne distraction (ce dont j’ai pas mal besoin en ce moment). Est-il un peu trop porté sur la romance? Peut-être. L’histoire se résolut-elle un peu simplement? Sûrement. Malgré tout cela, j’ai vraiment aimé l’ambiance et les révélations tout en restant scotchée de bout en bout. Le ton du roman est prenant sans être angoissant et la conclusion est satisfaisante. Bref une lecture très agréable, même si elle ne rejoindra pas la liste de mes coups de cœur! 

Information pratiques:
Publie en avril 2019 par Rageot éditions, 391 pages (17,50€).
Existe en livre numérique (13,99€)
Titre original: The wicked deep.

15 réflexions au sujet de “The wicked deep, La malédiction des sœurs Swann, Shea Ernshaw”

  1. Je trouve génial l’initiative de la maison d’édition d’autant qu’elle semble t’avoir permis de faire une chouette lecture 🙂
    Pour le côté romance, je ne le pensais pas aussi présent, mais le fait que cela ne t’ait pas dérangée outre mesure est plutôt rassurant… Quant à la double temporalité, c’est quelque chose que j’affectionne quand elle est bien exploitée comme cela semble être le cas ici.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, ils ont vraiment eu une bonne idée 🙂
      C’est vrai que ce n’est pas du tout présent dans le synopsis, mais bien que l’histoire soit dans un contexte fantastique et inquiétant, le cœur de l’histoire est une romance.
      Les deux temporalités sont bien utilisées en effet et cela donne un bon rythme 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est ça 🙂
      Quand c’est bien utilisé, la double temporalité, c’est vraiment prenant et ça donne un rythme intéressant 🙂
      Je pense qu’il pourrait te plaire, même si pour les frissons, ce n’est pas vraiment un récit effrayant (et venant de moi, tu sais ce que ça veut dire^^) 😀

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s