Chronique

Sång, Johana Gustawsson

Résumé:

En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés.
Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai beaucoup aimé Block 46 et Mör de l’autrice alors j’étais impatiente de lire une nouvelle enquête d’Emily Roy et Alexis Castells ainsi que d’Aliénor.

Mon avis:

Alors que nos trois héroïnes doivent se retrouver bientôt pour le mariage d’Alexis, les parents d’Aliénor sont sauvagement massacrés dans leur maison. Emily Roy est donc appelée plus tôt que prévu et vient analyser la scène de rime. Aliénor quant à elle fait face au deuil à sa façon tout en essayant d’aider au mieux l’enquête. Enfin, Alexis prise entre sélection des petits fours et robe de mariée va apporter sa logique et ses connaissances à ses amies.

Comme toujours, le roman alterne entre passé et présent afin de nous faire comprendre plus clairement le cheminement qui nous a mené au crimes. Il aborde l’Histoire espagnole et en particulier l’horreur du franquisme. Il met en lumière un des aspects moins connu en France de cette dictature: les enlèvements d’enfants « communistes » et leur « rééducation » dans des conditions terribles d’abus et de violence. C’est une partie très dure du roman: si les violences, les viols ou la pédophilie sont des sujets très sensibles, ce n’est peut-être pas un livre pour vous.

L’enquête est prenante grâce à un bon rythme et j’ai beaucoup aimé retrouver Emily, Alexis et Aliénor. Elles sont toujours aussi attachantes, chacune avec leur personnalité bien ancrée. L’autrice nous apporte plus de détails sur leur vie privé notamment celle d’Aliénor qui voit sa vie de famille détruite, exposée avec le soupçon qui poursuit tout le monde ou Alexis qui bien qu’elle s’intéresse à son mariage, ne peut s’empêcher d’aider ses amis ce qui perturbe son entourage.

De plus, je n’avais pas deviné les coupables, même si j’avoue qu’en ce moment je ne suis pas très efficace à ce point de vue. Ma seule déception est la longueur du récit. J’aurais vraiment aimé passer plus de temps dans cet univers et j’avoue que au vu du prix du Broché, qu’il ne fasse que 278 pages m’est un peu resté en travers de la gorge. Pour autant, l’histoire est bien construite et je ne vois pas où l’autrice aurait pu en ajouter, mais la frustration était tout de même un peu présente.

Si vous n’avez pas encore découvert cette autrice de polar, je vous la recommande. La plume fluide est addictive et les enquêtes bien ficelées, même si je recommande de les lire dans l’ordre afin de connaître un minimum les personnages avant de se plonger dans l’histoire.

Informations pratiques:
Publié en octobre 2019 par Bragelonne, 278 pages (21.50€).
Troisième enquête d'Emily Roy et Alexis Castell
Existe en livre numérique (12.99€).

 

14 réflexions au sujet de “Sång, Johana Gustawsson”

  1. C’est vrai que par rapport aux autres, l’ouvrage est court…. Mais l’histoire est bien construite, terrible et prenante.
    Je préfère les deux premiers cependant, je te rejoins sur le fait que j’ai aimé passé du temps dans cet univers et au coeur de l’enquête.^^ Vivement un t4 !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je pense que mon préféré est Mör même si Block 46 n’est pas loin!
      Le fait que ce soit court c’est le côté radin chez moi qui râle 😆 quand je l’ai acheté j’ai ronchonné. 21 euros pour – de 300 pages screugneugneu! Mais la construction de l’histoire est bonne alors que rajouter?^^

      Aimé par 1 personne

      1. Non mais je suis entièrement d’accord avec toi ! Même sans l’avoir acheté directement (disons que je l’ai acheté pour mes lecteurs de la média et moi), ben on en veut plus ! Et, même s’ils ont aimé, les adhérents pensaient comme nous concernant la longueur.

        Aimé par 1 personne

    1. Je ne te recommande pas de commencer par celui-ci. Les personnages et leurs relations sont déjà pré établies et bizarres à comprendre. C’est mieux de commencer pas Block 46 😉 mais si tu tentes quand-même, j’espère qu’il te plaira !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s