Chronique

La neuvième maison, Alex Stern 1, Leigh Bardugo

Résumé:

Alex Stern, 20 ans, la seule survivante d’un massacre inexpliqué, se voit offrir la chance d’intégrer l’université de Yale. Elle est en même temps recrutée par une société secrète, Lethe, la neuvième maison qui supervise huit autres maisons magiques dans lesquelles des personnalités pratiquent la magie. Alex a été choisie car elle peut voir les fantômes, les posséder et voler leurs pouvoirs.

À 20 ans, elle est la seule survivante d’un horrible massacre inexpliqué, et c’est sur son lit d’hôpital qu’elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d’une jeune fille. Ce qu’elle va découvrir va bien au-delà de l’horreur..

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Il m’intriguait depuis sa sortie en VO mais au vu de l’univers complexe je n’étais pas sûre d’oser me lancer. J’étais donc très contente quand De Saxus a annoncé sa traduction et dès que je l’ai croisé en magasin, je l’ai acheté (comme tout le monde dans l’internet du livre on dirait^^).

Mon avis:

Comme vous pouvez le lire dans le résumé, ce récit suit Galaxy Stern, que tout le monde appelle Alex, pendant sa scolarité à l’université de Yale. Ce n’est pas une élève comme les autres: elle n’a jamais fini le lycée et surtout, elle voit les fantômes. C’est cette capacité rare qui lui a ouvert les portes de l’université de l’Ivy league: le doyen l’a recrutée pour faire partie de la maison Léthé, société secrète qui surveille les autres sociétés secrètes et leur pratiques magiques. Hélas, tout ne se passe pas comme prévu et son tuteur disparait alors qu’une jeune femme est assassinée sur le campus…

L’univers de ce livre est intéressant, sombre et complexe. Ce Yale alternatif est plein de magie sombre, de manipulations et de mensonges. Les rituels auxquels on assiste à travers Alex sont glauques et perturbants que ce soit dans leur exécution ou dans leur résultat. Tout cela donne un ensemble fascinant et glauque que j’ai vraiment aimé. Cela donne en plus un sous texte et une critique du pouvoir avec ces « cliques » qui se soutiennent les uns les autres vraiment bien articulée.

Notre personnage principal est une anti-héroïne: toxicomane repentie depuis peu, farouche et méfiante. Elle a de nombreuses facettes qui la rendent vivante et presque réelle. Sa vie a été une succession d’événements traumatisants et de mauvais choix, en partie à cause de son pouvoir, en partie à cause de son monde, très semblable au notre, qui ne laisse pas beaucoup de secondes chances aux jeunes femmes issue de milieu défavorisé. C’est une survivante, prête à se battre ou à manipuler les autres, mais surtout, prête à fuir. Elle va pourtant continuer à jouer le rôle de l’étudiante qui se bat pour une bonne cause, éviter les dérapages des sociétés secrètes, et peut-être même finir par y croire vraiment. Entre ses cours, ses colloc (que j’aime beaucoup même si elles sont peu présentes) et ses missions pour le Léthé, sa vie prend un tournant inattendu que ce soit pour elle ou pour les quelques proches qui lui reste.

Son mentor, Darlington est à la fois snob, insupportable et attachant. Il vit dans un autre monde, attaché à un passé révolu qu’il ne veut pas lâcher, tout en étant un farouche défenseur des valeurs du Léthé. C’est un type bien, mais qui se laisse un peu trop influencer par ses préjugés élitistes. Dawes, la doctorante au service du Léthé est très méfiante et ne crée pas facilement de lien, mais une fois apprivoisée, elle est géniale. Enfin, l’inspecteur Turner est intéressant. Il ne donne pas l’apparence de quelqu’un de bien et se méfie, à raison, de tout ce qui touche à la magie et aux sociétés, excepté qu’il a accepté d’être leur lien dans la police. Cette situation en fait un personnage tiraillé entre deux mondes et bien construit.

Les membres des différentes maisons propriétaires que l’on croise sont souvent inquiétants, manipulateurs ou carrément dangereux. Ils sont sensé respecter un code et des règles, mais le pouvoir monte facilement à la tête et une bonne partie d’entre eux les oublie. Le travail d’Alex va la forcer à découvrir lesquels outrepassent leurs droits et ce en qui elle peut, presque, avoir confiance.

L’enquête sur le meurtre est prenante et intrigante même si elle met un peu de temps à se lancer. J’aime les longues expositions, mais je pourrais comprendre que ça gène certains. Je n’ai pas du tout deviné les différents rebondissements et j’ai juste envie de connaître la suite.

Je pense avoir bien fait d’attendre la traduction avant de me lancer dans ce livre. Entre les différentes maisons, le système magique et les nombreux lieux où se déroule l’histoire, il est facile de se perdre. Le lire en anglais me semble compliqué: j’aurais surement réussi à comprendre, mais cela m’aurait pris du temps et aurait peut-être entaché mon plaisir de lecture.

J’ai été surprise par ce livre. Je m’attendais à le trouver pas mal et passer un bon moment, sans plus, mais je me prends à y repenser très souvent et j’ai même eu une « gueule de bois livresque ». Je voulais juste continuer à le lire et rester dans cet univers (j’ai même relu plusieurs passages pour diminuer ma frustration). Si vous aimez les histoires sombres, violentes et tout sauf manichéennes, n’hésitez pas. Un coup de cœur inattendu pour un achat coup de tête!

Coup de coeur

Informations pratiques:
Publié en France en 2020 par De Saxus, 525 pages (19.90€)
Existe en livre numérique (12.99€) et en relié (24.90€).
Titre original: Ninth House

19 réflexions au sujet de “La neuvième maison, Alex Stern 1, Leigh Bardugo”

    1. Je comprends, vu le bruit qu’il a fait, c’est difficile de se faire un avis clair.
      Etant plutôt neutre quant à cette autrice, j’espère ne pas trop m’être fait influencée par tout ça. En tout cas c’est vraiment très différent du peu que j’ai lu d’elle (2 tomes de Grisha) 🙂

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s