Chronique

The hand on the wall, Maureen Johnson

Résumé:

Ellingham Academy must be cursed. Three people are now dead. One, a victim of either a prank gone wrong or a murder. Another, dead by misadventure. And now, an accident in Burlington has claimed another life. All three in the wrong place at the wrong time. All at the exact moment of Stevie’s greatest triumph . . .

She knows who Truly Devious is. She’s solved it. The greatest case of the century.

At least, she thinks she has. With this latest tragedy, it’s hard to concentrate on the past. Not only has someone died in town, but David disappeared of his own free will and is up to something. Stevie is sure that somehow—somehow—all these things connect. The three deaths in the present. The deaths in the past. The missing Alice Ellingham and the missing David Eastman. Somewhere in this place of riddles and puzzles there must be answers.

Then another accident occurs as a massive storm heads toward Vermont. This is too much for the parents and administrators. Ellingham Academy is evacuated. Obviously, it’s time for Stevie to do something stupid. It’s time to stay on the mountain and face the storm—and a murderer.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’adoré les deux premiers tomes et j’ai donc pris celui-ci sur Audible.

Mon avis:

Attention ceci est un tome 3, alerte spoilers ne lisez pas cette chronique si vous n’avez pas lu Truly Devious et The Vanishing Stair!

Cette chronique sera courte: c’est un tome 3 et je n’ai pas envie de me répéter sur les personnages ainsi que l’environnement de l’histoire qui sont vraiment chouettes.

Tout d’abord, commençons par l’essentiel pour le tome final d’une trilogie de livres policiers: la résolution est satisfaisante. Toutes les questions trouvent une réponse, tous les mystères sont résolus et notre héroïne obtient ce qu’elle désire. Une partie de mes théories était bonne, mais je me suis aussi totalement faite rouler dans la farine la plupart du temps.

Chacun des personnages a évolué depuis le premier tome et Stevie a pris confiance en elle malgré son anxiété. Elle a appris à vraiment s’ouvrir à ses amis, elle a eu à encaisser les décès d’Haze, d’Eli et du professeur Fenton et elle sait qu’elle a fait la première réelle avancée dans l’enquête sur la disparition de la famille Ellingham depuis des dizaines d’années. Je l’aime toujours autant et j’ai apprécié cette 3ème aventure à ses cotés.

L’alternance des époques est toujours prenante tout en donnant un bon rythme à l’histoire. Les choses se précipitent et nous offre les révélations tant attendues. La timeline des années 20s me plaît toujours énormément tout comme le présent qui offrent ce cadre extraordinaire dans les montagnes du Vermont. On y découvre même de nouveaux passages secrets ainsi que de nouvelles pièces mystérieuses.

Le groupe d’amis est toujours attachant avec un coup de cœur particulier pour Vi et Janelle (Nate aussi ❤ ). Le seul qui m’agace profondément est David. Il est vraiment insupportable et arrogant par moment. Sa relation avec Stevie a des hauts et des bas, sachant que ces bas donne envie de lui hurler dessus. Bref, je ne suis pas souvent fan des relations amoureuses dans les romans et je ne trouve pas que ce soit le point fort de cette histoire qui en a par ailleurs beaucoup (mystères bien construits, groupe d’amis génial, bonne représentation de l’anxiété, timeline fascinantes, personnages bien construits, cadre extraordinaire,…).

L’enquête avance au fil des pages et comme je l’ai déjà dit, les révélations arrivent à un rythme idéal qui permet de garder l’intérêt tout au long du roman. Stevie découvrent de nouveaux éléments et le passé se déroule sous nos yeux. Pour la première fois, on apprend la solution du mystère bien avant notre héroïne et on la voit tenter de comprendre les choses. Découvrir le destin d’Alice Ellingham fut fascinant notamment grâce à une multiplicité de point de vue qui donne une vision globale de l’histoire. 

Un autre aspect intéressant de ce roman est le message politique qui est clair comme de l’eau de roche et vise la politique ainsi que la personnalité de Trump. Son alter ego dans l’histoire reçoit un traitement qui serait tellement satisfaisant s’il arrivait dans la réalité. 

Pour conclure, bien que je sois satisfaite de la conclusion de cette histoire, je suis triste de quitter ces personnages et cette école fabuleuse. L’autrice aurait en projet de continuer à écrire sur Stevie et j’espère que c’est vrai. Si vous avez la possibilité de lire en anglais, je vous recommande totalement cette trilogie pleine de mystère et de personnages attachants.

Livre audio:

J’aime beaucoup la voix de la narratrice, Kate Rudd et elle incarne parfaitement chacun des personnages pour moi. J’ai trouvé ce livre audio addictif et j’ai eu du mal à le mettre en pause. 

Informations pratiques:
Publié en janvier 2020, éditions Katherine Tegen books, 320 pages (12.69€)
Troisième tome de la trilogie Truly Devious.
Existe en livre numérique (9.99€) et en livre audio (24.57€)
Non traduit en français.

4 réflexions au sujet de “The hand on the wall, Maureen Johnson”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s