Chronique

The seven husbands of Evelyn Hugo, Taylor Jenkins Reid

Résumé:

À l’aube de ses quatre-vingts ans, Evelyn Hugo, légende du cinéma, est enfin prête à dire la vérité sur sa vie aussi glamour que scandaleuse. Mais quand cette actrice, vieillissante et solitaire, décrète qu’elle fera ces révélations à Monique Grant, journaliste pour un obscur magazine, personne ne comprend son choix. La journaliste décide de saisir cette occasion pour lancer sa carrière. Elle écoute avec fascination l’histoire de cette actrice mariée sept fois. Une histoire d’ambition, d’amitié et d’amour défendu. À mesure qu’elle recueille les confidences d’Evelyn, la journaliste comprend que leurs destins sont étroitement liés…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Ce livre a embrasé l’internet littéraire anglophone et je m’étais dit que je le lirais un jour pour comprendre tout l’amour qu’il recevait. La couverture de la version française étant honteuse (white-washing), j’ai décidé de prendre le livre audio anglophone.

Mon avis:

Monique Grant est une journaliste débutante. Malgré son talent, quand la légende vivante du cinéma Evelyn Hugo appelle son magazine pour proposer de sortir du silence pour la première fois depuis des années en exigeant que ce soit elle et personne d’autre qui mène l’interview, elle est à la fois flattée et perplexe. Pourquoi sortir maintenant du silence? Et pourquoi elle? Au fil de la vie de l’actrice, de sa carrière et ses amours, se dresse l’histoire d’Hollywood depuis les années 50 avec son glamour mais surtout ses drames, son sexisme, son racisme, son homophobie et son hypocrisie.

Comme je l’ai dit plus haut, je voulais comprendre l’amour que reçoit ce roman. Pourtant, je ne m’attendais pas à succomber à son charme à ce point: je suis restée scotchée à l’histoire de bout en bout. Le livre audio est en plus excellent avec 3 narratrices différentes, toutes aussi talentueuses les unes que les autres.

Ce récit va bien plus loin que la simple histoire d’une star de cinéma et de sa vie amoureuse tumultueuse. Il nous fait suivre une femme de son temps, pleine de défauts, prête à beaucoup pour atteindre son rêve et qui a du mal à faire les bons choix. Evelyne est à la fois merveilleuse et égocentrique. Suivre l’intégralité de sa vie racontée par une version âgée d’elle même permet de donner une perspective passionnante sur son évolution, ses erreurs et ses regrets. Elle me paraît si réelle que je croirais presque les connaître, elle et son entourage (Celia, Harry, Connor, John,…). Son échange avec Monique est fascinant et révèle tant sur notre société, passé et présente, que cela m’a donné le tournis. J’ai également adoré rencontrer Monique qui fait face à une légende, apprends, évolue grâce à Evelyn et son récit. Elle aussi me semble être une amie perdue de vue. J’ai aimé ces personnages, pas du tout parfaits, mais si réels qu’ils semblent sortir des pages d’une biographie et non d’un roman.

Au delà de ses personnages exceptionnels, ce roman apporte un commentaire édifiant sur le patriarcat et la société de l’image. Evelyn est une femme sublime qui a appris dans la violence et la maltraitance que sa valeur correspond uniquement à sa beauté (et sa poitrine en particulier). La façon dont les hommes, le monde du cinéma et les journalistes la traite est révoltant mais totalement réaliste. Elle va réussir à se tracer un chemin dans cet univers avec des sacrifices, des compromissions et des choix difficiles: Evelyne a manipulé, menti et poignardé dans le dos sans regret. Pour autant, en refermant le livre, je ne peux que l’aimer profondément.

Le récit aborde de nombreux thèmes très sérieux comme les violences conjugales, les violences sexuelles, les discriminations et attaques basées sur l’orientation sexuelle, le racisme, la perte d’identité pour s’intégrer (ce qui rend le white-washing encore plus insultant) et les questionnements sur cette même identité. Attention si ces sujets sont difficiles à lire pour vous.

Le style m’a totalement emportée avec des dialogues prenant et un rythme parfait pour moi. Les aller-retours présent/passé ponctués d’articles de presse sont idéalement dosés en nous donnant envie d’en savoir plus, nous laissant en haleine au bon moment et nous offrant des petites bulles de bonheur entre les « dramas », les manipulations et les tragédies.

Un des mystères du roman est le lien entre Monique et Evelyn qui me semble facile à deviner. Pour autant, cela ne gâche en rien le récit. En effet, je crois ne jamais autant avoir aimé une romance que celle entre Evelyn et la véritable amour de sa vie tout comme j’aime énormément la relation qui se créent entre Evelyne et Monique.

Ce coup de cœur inattendu m’a enchantée et faite pleurer plusieurs fois au fil des pages. Il y a tant de substance dans ce roman résolument féministe que cette chronique ne lui rend pas justice et je ne peux que vous recommander de le découvrir.

« They are just husbands. I am Evelyn Hugo. And anyway, I think once people know the truth, they will be much more interested in my wife.« 

Coup de cœur

Informations pratiques:
Publié en septembre 2010 par Milady , 480 pages (20€)
Existe en livre numérique (9.99€)
Titre français: Les sept maris d'Evelyn Hugo
Existe en livre audio vo (22,45€), en relié (25,12€), en Broché (9,91€) et en livre numérique (11,35€)

3 réflexions au sujet de “The seven husbands of Evelyn Hugo, Taylor Jenkins Reid”

    1. Oui, la couverture est vraiment nulle en vf et c’est hyper dommage. En plus, le fait de cacher son origine hispanique est un des thèmes du roman: faire croire qu’elle est blanche pour se faire accepter.
      C’est pour ça que j’ai du mal à le recommander en français (la ME a vraiment fait n’importe quoi), mais pour autant, il m’a tellement fascinée et émue, que je ne peux qu’encourager à le découvrir et pour ceux qui ne peuvent pas autrement, en français 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s