Chronique

L’or de Venise, Les mystères de Venise 2 Maria Luisa Miranelli

Résumé:

Venise, 1753. Le carnaval touche à sa fin quand sœur Maria Angelica, religieuse du couvent de Murano, est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement secret au cœur de la ville. Alors que Venise est en fête, Marco Pisani se lance dans l’enquête et découvre bientôt que la moniale menait une double vie. Aidé par ses amis, dont l’avocat Daniele Zen, le magistrat croit rapidement avoir identifié le coupable. Mais les crimes s’enchaînent sans lien apparent entre eux, hormis la présence sur les victimes d’un médaillon gravé de curieux symboles.

Comme si cela ne suffisait pas, la fiancée de Pisani, Chiara Renier, femme d’affaires et voyante, est perturbée par une vision étrange et récurrente : un mur noir et le masque de Polichinelle.

Alors qu’il semble être dans une impasse, le magistrat peut heureusement compter sur le hasard et son souci du détail pour l’aider à résoudre cette énigme… Mais ne risque-t-il pas de mettre sa propre vie en danger ?

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai emprunté sur ma liseuse électronique car j’avais apprécié le premier tome (SP).

Mon avis:

De retour à Venise quelques mois après la fin du premier tome, le meurtre d’une nonne qui ne respectait pas vraiment ses vœux. Alors qu’il commence à enquêter, Marco Pisani comprends qu’il marche sur des œufs avec la nature religieuse du crime. Les fils semblent se démêler rapidement quand de nouveaux meurtres se produisent, sans lien apparent, mais avec toujours le même symbole laissé sur les lieux du crimes. Si cela ne suffisait pas, les visions de Chiara semblent incompréhensibles et inquiètent son fiancé…

Si j’ai aimé retrouver Venise et les personnages de cette série, je n’ai pas trouvé ce roman très marquant. Certains aspects du mystère sont faciles à deviner, d’autres un peu moins. Il y a des thèmes intéressants plutôt bien traités et j’ai passé un bon moment globalement, sans pour autant que l’histoire soit vraiment marquante ou très originale. Le style de la traduction étant toujours un peu plat à mon goût, cela n’a pas aidé!

J’ai eu encore une fois des difficultés face à la relation Chiara/Marco. J’étais vraiment agacée car Marco passe son temps à essayer de contrôler et protéger Chiara contre elle même (ses visions) sans qu’elle lui demande. Heureusement, il finit par évoluer et s’excuser. Même si cela sert d’évolution, il m’a vraiment trop fait lever les yeux aux ciel, alors que j’adore Chiara et son indépendance.

J’ai également grincé des dents face à un personnage négatif qui entre dans un cliché grossophobe que je déteste: méchante, prédatrice sexuelle et obèse. Elle est également très riche ce qui lui permet de garder ses victimes (parce que son physique est décrit de façon vraiment insultante). Attention si ce genre de caricature vous heurte, même si sa présence reste limitée à quelques pages et son rôle est assez secondaire.

Difficile d’en dire plus sur ce livre! Si le genre et le thème vous plaît, vous pouvez passez un moment distrayant. Je suis assez neutre dans mon avis, ce n’est pas vraiment mauvais, mais je l’ai moins aimé que le premier tome et, au-delà des quelques éléments positifs/négatifs, je n’ai pas de sentiments très forts à son égard.

Informations pratiques:
Publié en juin 2019 par Thomas & Mercer, 349 pages (9,99€)
Deuxième tome d'une série de 3 livres à ce jour
Existe en livre numérique (4,00€)
Titre original : Oro veneziano

3 réflexions au sujet de “L’or de Venise, Les mystères de Venise 2 Maria Luisa Miranelli”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s