Chronique

Sidney Chambers et l’ombre de la mort, James Runcie

Résumé:

Sidney Chambers, le prêtre de Grantchester, est un célibataire de 32 ans. Grand, brun, les yeux noisette et l’air rassurant, Sidney est un homme d’église peu conventionnel qui peut aller là où la police ne le peut pas. Avec son ami, l’inspecteur Geordie Keating, il mène l’enquête. Le début d’une série où l’on croise les mânes de Chesterton et d’Agatha Christie.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Ce livre faisait partie d’une promotion « 2 livres achetés / Un offert ». J’ignorais tout de son contenu mais j’aime bien les Babel noirs donc je l’ai choisi.

Mon avis:

En ce moment, j’ai envie de lire des polars. Sachant que ce livre trainait dans ma Pal depuis des années, je me suis décidée à enfin l’en sortir. Il nous fait suivre Sidney Chambers, chanoine d’une petite ville anglaise dans les années 50. Très ami avec l’inspecteur Keating, il va se trouvé mêlé à plusieurs enquêtes et son instinct va débloquer la situation régulièrement.

J’ai été surprise car le format se rapproche du recueil de nouvelles. C’est une suite de 6 histoires qui se suivent sur environ un an. Les personnages introduits au fur et à mesure servent le récit dans les histoires suivantes pour la plupart. J’ai eu beaucoup de mal à adhérer au rythme qui change beaucoup de mes goûts habituels en polar.

Les personnages principaux deviennent attachants avec le temps mais j’ai trouvé les enquêtes trop « faciles ». Six histoires distinctes en 357 pages, ça va vite. Je n’ai même pas eu le temps de me questionner sur le coupable qu’il était déjà révélé et Sidney ne se trompe presque jamais.

La construction des personnages au fil des enquêtes est correcte avec des relations amicales qui m’ont plu. La romance semblait plutôt bien partie et mignonne, mais l’introduction d’un pseudo triangle amoureux inutile (une amie femme c’est bien) a un peu gâché mon plaisir. J’ai bien aimé que Sidney soit progressiste malgré son passé dans l’armée et sa position dans l’Eglise anglicane. Sa relation avec son frère et surtout sa sœur aurait pu être plus développée selon moi.

Ce livre se lit très vite et a une ambiance « so british » bien maîtrisée. Les enquêtes bien que simples sont assez divertissantes mais c’est à mon goût, le genre de livre que j’aurais oublié d’ici quelques mois. C’est dommage, l’idée d’un religieux qui enquête me semblait intéressante, mais le format type « nouvelle » et la facilité dans la résolution des mystères ont rendu ma lecture moyenne.

Informations pratiques:
Publié en 2016 par Actes Sud de la cité, 368 pages (22.80€).
Il existe également en numérique (9,99€) et en poche (8,80€).
Premier tome d'une saga de 6 livres, 3 seulement sont traduits.
Titre original: Sidney Chambers and the Shadow of Death

6 réflexions au sujet de “Sidney Chambers et l’ombre de la mort, James Runcie”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s