Chronique

Nos jours brûlés, tome 1, Laura Nfasou

Résumé:

2049. Depuis vingt ans, le soleil a disparu et le monde est plongé dans la pénombre. La faune et la flore se sont peu à peu adaptées, et les espèces nocturnes, multipliées. Pour les humains, s’éclairer, se nourrir, survivre sont devenus des défis quotidiens. Elikia, née peu après l’avènement de la Grande Nuit, et sa mère Diba, se sont fixé pour mission de ramener le jour sur le monde. Persuadées que la disparition du soleil est liée à celle de Juddu, une ancienne et mystérieuse cité ayant abrité des esprits et des individus dotés de pouvoirs, toutes deux sillonnent le continent africain dont elles sont originaires à la recherche de témoignages. Les récits glanés auprès des Anciens les conduisent jusqu’à l’Adamaoua, une montagne où nulle âme sensée n’oserait s’aventurer…

Comment ce livre est-il arrivé dans mes mains?

J’ai lu un album de l’autrice, Comme un million de papillons noirs et je la suis depuis sur les réseaux. Quand son premier roman a été annoncé, j’ai voulu tenter (et La booktillaise m’a complètement convaincue, lisez son avis!).

Mon avis:

J’ai lu ce roman en lecture commune avec mon amie Claire et ce fut comme toujours un super moment. Nous l’avons en plus beaucoup aimé ce qui rend l’expérience encore plus chouette.

La plume de l’autrice m’a rapidement plongée dans son univers. J’adore la mythologie de ce monde: créatures fantastiques, esprits et divinités. Je connais peu les mythes africains et j’ai beaucoup aimé en découvrir une partie dont l’autrice s’est inspirée. La cosmogonie est différente de ce que je connais et j’adore. Découvrir cet univers africain riche et complexe m’a fascinée.

Les personnage m’ont également rapidement séduite. Leurs forces et faiblesses face à un monde plongé dans les ténèbres sont vraiment bien construites. La quête pour faire cesser la Grande Nuit d’Elikia et de sa mère Diba les ont séparées de leur famille, mais va les mener au delà de ce que la jeune femme aurait pu imaginer. Il y a toute une galerie de personnages variés, mais pour éviter les spoils, je vais juste vous dire qu’ils sont intéressants et que vous allez aimer (ou pas) les rencontrer.

En effet, les péripéties sont prenantes et suivent un rythme soutenu : l’autrice ne nous épargne pas et fait des choix intenses. J’ai vraiment aimé : on n’a pas le temps de s’ennuyer sans pour autant être noyé dans un torrent d’action pour l’action.

L’autrice sait nous faire ressentir les émotions de ses héroïnes et m’a d’ailleurs brisée le cœur. Elle a su nous faire vivre avec Elikia les épreuves auxquelles elle va devoir faire face et m’impliquer complètement dans son voyage.

Je vous recommande donc totalement ce roman afrofuturiste qui mêle dystopie et fantasy. L’univers est fascinant, les personnages bien construits et les rebondissements nous tiennent en haleine jusqu’à la fin. Je n’ai qu’une hâte, lire le tome 2!

Informations pratiques:
Publié par Albin Michel en 2021, 320 pages (16.90€).
Existe en livre numérique (9.99€)

1 réflexion au sujet de “Nos jours brûlés, tome 1, Laura Nfasou”

  1. Découvert grâce au PLIB, j’ai un peu honte de ne pas encore l’avoir vu alors qu’il me tente bien et que je ne connais pas du tout les mythes africains dont il donne un aperçu. Et le fait qu’il y ait des rebondissements me plaît bien, appréciant les romans qui savent nous tenir en haleine.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s