Chronique

Corps Coupable, Laura Lippman

Résumé:

Pour ses voisins de Turner’s Grove, charmante banlieue bourgeoise de Baltimore, Héloïse Lewis est juste une jeune femme dynamique et méritante. Veuve avant même la naissance de son enfant, elle est devenue l’une des lobbystes les plus efficaces de l’état tout en réussissant à être une mère attentive, présente aux réunions de parents d’élèves et aux matchs de foot de son fils .
Mais pour certains hommes riches et discrets, elle est aussi celle qui peut leur fournir toutes les « accompagnatrices » qu’ils veulent pour la nuit.
Un jour pourtant, les cloisons étanches qui séparent ses deux vies sont prêtes à tomber. L’une de ses « employées » a décidé de la faire chanter tandis qu’une autre « femme d’affaires » est retrouvée assassinée. Sur le lieu du crime, certains indices pourraient intriguent les enquêteurs : ils les mèneraient tout droit vers un dangereux criminel, aujourd’hui incarcéré mais qu’Héloïse a bien connu…
Sans diplôme, sans famille et sans amis, Héloïse doit trouver une solution. De toute urgence.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai eu la chance de gagner un concours sur les réseaux sociaux organisé par les Editions Points. J’ai reçu deux livres, dont celui-ci. Je l’ai lu dans le cadre du Weekend à lire de septembre 2017.

Mon avis:

Héloïse Lewis est une lobbyste réputée à Baltimore, veuve et mère d’un jeune garçon qu’elle aime plus que tout. Cet maman dévouée cache cependant un énorme secret derrière ses tailleurs chics et sa réserve: c’est une « Madame » des banlieues qui fournit en « compagnie » de luxe une riche clientèle triée sur le volet. Sa petite entreprise fonctionne très bien grâce à un cloisonnement absolu entre ses deux « vies » et une attitude extrêmement stricte quant à la sécurité de ses filles. Une suite d’évènements malheureux vont cependant chambouler son univers compartimenté et organisé: meurtre d’une concurrente, chantage, menaces de libération du pire danger de sa vie,…

Le lecteur suit deux récits parallèles passé/présent, qui finissent par se rejoindre, un peu comme les aspects de sa vie qu’elle lutte pourtant pour séparer à tout prix. J’ai apprécié la profondeur des personnages qui sont décrits avec réalisme. L’univers des prostituées de luxe est abordés sans clichés avec ses aspects bling-bling, ses dangers, sa réalité parfois très glauque et ses moments d’amitié ou de tendresse inattendus. La vie de ces femmes n’est pas jugée, elle est présentée telle quelle avec celles qui choisissent et les autres, celles qui veulent en sortir, mais ont du mal à « quitter le milieu » pour des raisons multiples.

Il y a dans cette histoire un message plutôt positif pour les femmes. Malgré le fait qu’elles soient victimes de nombreux abus et agressions, elles peuvent s’en sortir, apprendre à ne plus avoir peur et trouver la force de se battre. L’auteure présente la prostitution sans concessions, mais également, sans jugement sur ces femmes, parfois poussées à faire des choix impossibles pour survivre. Spoiler: L’héroïne finit par réussir à s’émanciper du pouvoir des hommes qui ont toujours voulu diriger sa vie en la maltraitant et la diminuant.

Le problème principal de ce roman est dans les attentes que j’avais à son propos. Ce livre est étiqueté thriller, ce que j’attends quand je lis ce genre de roman est d’être impliquée dans l’histoire, avoir peur pour les héros. La mise en place de la vie de l’héroïne et des protagonistes, très (trop) bien faite au demeurant, dure longtemps, très longtemps. Le récit dévoile sa vie, son passé, ses peurs et tous les mensonges auxquels elle est contrainte pour maintenir les apparences et protéger la vie de son fils ainsi que la sienne. Petit à petit des menaces se dévoilent, mais j’ai vraiment commencé à m’inquiéter pour eux aux alentours de la page 350. Pour un livre qui en fait 425, vous voyez le problème.

L’action s’accélère dans les 75 dernières pages avec des retournements de situation plus ou moins surprenants. Le twist principal a bien fonctionné sur moi, même si j’avais deviné d’autres éléments. Cela va très vite, contrairement au reste du roman et avant qu’on ait pu reprendre son souffle, c’est fini.

J’ai passé un moment plutôt agréable en lisant ce livre. Il est cependant trop lent à placer l’action et les personnages. C’est dommage car il bénéficie d’un style agréable, de personnages complexes et des recherches de l’auteure sur son sujet. C’est donc un avis mitigé que je vous propose pour ce thriller qui ne nous donne pas beaucoup de « thrill ».

Informations pratiques:
Paru en septembre 2015 chez les Éditions Toucan, 384 pages (23€).
Existe en Poche Editions Points (7.90€) et en livre numérique (9.99€).
Publicités

3 réflexions au sujet de “Corps Coupable, Laura Lippman”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s