Chronique

L’ange mécanique, Cassandra Clare

Résumé

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

La première série de Cassandra Clare, The mortal instruments (TMI), m’a été recommandée par une amie après qu’elle ai adoré le film, puis les livres. J’ai beaucoup aimé aussi. Tous les tomes n’étaient pas encore sortis, mais cette autre série qui se passait dans le passé m’a donné envie et j’en suis complètement tombée amoureuse.

Mon avis:

Ce premier tome de la série « The Infernal Devices » (TDI ou Les Machines Infernales) commence doucement avec une héroïne qui a toujours vécu parmi les humains. Tessa va cependant être plongé dans le monde des sorciers, démons et autre créatures effrayantes alors qu’elle pensait rejoindre son frère à Londres. Retenue captive et maltraitée par les Soeurs Noires, elle sera secouru par une équipe de chasseurs d’ombre qui vont l’accueillir. A partir de ce moment, elle va découvrir sa véritable nature et le monde magique dans lequel elle est plongé.

J’ai apprécié TMI, malgré ses défauts. La série « prequel » m’a totalement envoûtée. J’ai adoré l’héroïne, jeune femme fragile en apparence dont la personnalité éclos sous nos yeux au fil des pages. Tessa a su me séduire petit à petit. Même si sa naïveté au début peut paraître cliché, elle apprend de ses erreurs.

Au premier abord, Will semble être la réincarnation (ou la précédente vie du coup) de Jace de la première série: insolent, arrogant et sarcastique. Il a cependant une histoire très différente et bien mystérieuse au premier abord. Son parabatai, Jem est son « négatif. Il est doux, tendre et attentionné. Leur duo est une des plus grandes force de ces livres à mes yeux. Je les ai aimés tout les deux, à part égale et Cassandra Clare a brisé mon petit cœur plusieurs fois au cours de ses trois livres.

Les personnages de Charlotte et d’Henri Branwell sont également des atouts de taille. Ils ne sont pas du tout dans les stéréotypes  de genre et vont à l’encontre des rôles qui devraient leur être dévolu selon certains chasseurs d’ombres rétrogrades. J’ai eu un plaisir infini à voir Charlotte s’imposer dans son rôle de directrice d’Institut et de maman de substitution pour ses habitants. Son jeune âge ne l’empêche ni de prendre des responsabilités ni de diriger des hommes et des femmes. Sa relation avec son fantasque mari semble triste au début, mais va se révéler extrêmement touchante une fois le poids des « on dit » ignoré.  Henry est un homme qui n’a pas besoin de masculinité toxique pour aimer et se faire aimer, malgré les quelques clichés d’homme-enfant qu’il subit par moment.

On retrouve également Magnus et Camille Delcourt avec un rôle secondaire, mais qui explique beaucoup de choses quant aux évènements futurs. Grande fan de Magnus, j’ai apprécié sa présence et sa personnalité qui, bien que semblable au Magnus du futur, n’est pas totalement celle qu’on lui connaît. Il est encore amoureux de Camille quand on le rencontre et moins désabusé.

L’histoire connaît plusieurs rebondissements, pas toujours prévisibles et qui font souffrir les héros et le lecteur. La fin de ce tome fait mal au coeur, la fin du tome 3 me l’a arraché et sauté à pied joint dessus! J’exagère à peine 😀 Je ne pleure pas très souvent en lisant, mais avec cette série, Cassandra Clare m’a juste totalement happée dans son histoire. J’aime ses personnages, ses histoires et son univers. 

Ma chronique n’est pas très objective car c’est une de mes lectures « doudou ». Je l’ai relue plusieurs fois et à chaque fois, j’aime autant. Je me suis dit que pour une fois, j’allais vous en parler! Connaissez vous et aimez vous l’univers des chasseurs d’ombres? Je trouve que c’est la meilleure série que j’ai lu de cette auteure pour le moment. La touche  steampunk ajouté au fantastique/bit-lit apporte un plus très sympa.

Informations pratiques:
Publié en 2012 chez PKJ, 544 pages (18.15€)
Premier livre d'une trilogie (prequel d'une hexalogie 
et de deux autres trilogies pas encore publiées intégralement).
Existe en livre numérique (12.99€) et poche (7.80€).
Publicités

16 réflexions au sujet de “L’ange mécanique, Cassandra Clare”

  1. Je ne connais que de nom, mais je m’y attaquerai quand j’aurai enfin lu The mortal instruments 🙂
    Les émotions que t’as fait traversées l’auteure sont en tout cas intenses, et c’est en général synonyme, pour moi, synonyme d’une lecture marquante et donc tentante.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un des rares triangle amoureux que je trouve bien écrit et intéressant en plus 😊
      C’est vrai qu’en me relisant je parle beaucoup d’émotions ^^ ce fut une bonne surprise car j’ai rarement de coup de coeur en bit-lit. J’aime bien sans plus. Il m’a ouvert de nouveaux horizons 😉

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai déjà lu la saga TMI que j’avais beaucoup aimé! Du coup j’ai acheté le 1er tome des origines qui m’attend dans ma PAL … Bon j’ai un peu peur du coeur qui se brise à la fin …Mais en même temps tout le monde semble adorer ce préquel donc je suis vraiment curieuse de le découvrir et de retrouver ce monde à une époque différente 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Le brisage de coeur à la fin est terrible, mais ça fait partie de ce que j’aime dans cette série. Elle m’a fait ressentir des sentiments très forts, j’étais vraiment impliquée dans le bonheur des personnages 😉
      J’espère que le prequel te plaira, C. CLare s’améliore à chaque série en fait^^

      Aimé par 1 personne

    1. Je te comprends 😁
      Il y a des moments un peu niais, mais cette série a su me convaincre, malgré mes réticences face aux romances. Je l’ai lu à un moment propice et un dois prise dans cet univers, j’ai du mal à en sortir 😂
      Et puis il y a vraiment des personnages divers et variés qui font bouger les stéréotypes. Rien que pour ça, j’aime 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s