Chronique

Le sang du dragon, Les chroniques merveilleuses 3, Sébastien Morgan

Résumé:

Les Daces, soutenus par Sekhnat, l’un des Anciens Dragons, avancent inexorablement au cœur d’un Empire romain plus faible que jamais. Mercurius et ses compagnons devront à nouveau faire preuve de force et de bravoure afin d’encourager une contre-attaque impériale qui n’est pas gagnée d’avance. Pendant ce temps, Lailoken découvre ses origines et apprend les mystérieux enjeux d’une guerre éternelle.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Le premier tome de cette saga a été le premier service presse que je n’ai jamais reçu pour le blog et je l’ai beaucoup aimé. Je suis donc contente que Sébastien Morgan m’ait proposée ce troisième tome.

Mon avis:

Attention alerte spoiler, ne lisez pas cette chronique si vous n’avez pas lu les 2 précédents!

J’ai lu ce livre avec Audrey (son avis ici) et ce fut très chouette. Nous avions déjà lu le tome 2 ensemble et cette suite fut tout aussi agréable à lire.

Le récit commence par une introduction sur les dragons avant de revenir à l’empire romain et sa guerre contre les Daces. Comme d’habitude, les différents point de vue qui se succèdent offrent une vision globale de la situation tout en donnant un rythme plaisant. Les évènements se suivent dans un tourbillon de batailles, révélations et stratégies politiques qui ne laissent pas le temps de s’ennuyer.

J’ai vraiment aimé retrouver les personnages principaux, que ce soit Mercurius et ses amis, Lailoken ou les terribles Tarquini. J’avais peur de ne pas m’y retrouver vu que cela fait plus d’un an que j’ai lu le précedent, mais c’est très rapidement revenu.

Le paysage politique se complexifie et les lignes entre bien et mal déjà floues sont encore plus fines. Je n’étais déjà pas totalement du coté de l’Empire romain, mais Sébastien Morgan réussi à créer une empathie avec les camps opposés avec brio. Malgré les crimes terribles des dragons, ceux de l’Empire semblent si impardonnables qu’on souhaite qu’il soit renversé. Pourtant, je ne veux pas non plus que Mercurius qui a pris beaucoup d’étoffe et surtout a muri depuis le premier tome, soit du coté des perdants de ce conflit millénaires entre des forces mystiques qui manipulent les humains, mais aussi entre le passé et le présent.

Enfin, les batailles et combats sont très bien chorégraphiés, assez longs pour que l’on s’implique aux cotés de nos protagonistes, assez courtes pour ne pas s’ennuyer et assez spectaculaires pour impressionner. La bataille finale m’a d’ailleurs beaucoup plu et j’espère que nous verrons d’autres « surprises » dans le genre dans la suite.

Le seul défaut que je relève est la longueur du tome, trop courte avec une impression de survol par moment, et encore c’est avant tout car j’aime les pavés. Le rythme et les révélations sont très bien menés avec un excellent rythme. J’aurais juste aimé rester un peu plus longtemps dans cet univers (pourtant sombre et violent).

Je suis donc impatiente de découvrir le 4ème et dernier tome de cette saga. J’ai toujours une préférence pour le premier tome, mais celui-ci apporte encore plus de profondeur politique et j’ai adoré. De plus le style déjà bon, s’améliore au fil des tomes. Si vous ne deviez lire qu’une seule série auto-édité de fantasy, c’est celle-ci. Elle nous offre action, politique, trahisons, mythologie et batailles épiques.

Trigger warning: violences sexuelles envers les femmes

Informations pratiques:
Publié en août 2020 en auto-édition, 185 pages (12.65€)
Tome 3 des chroniques merveilleuses sur 4 tomes.
Existe en livre numérique (4.99€)

6 réflexions au sujet de “Le sang du dragon, Les chroniques merveilleuses 3, Sébastien Morgan”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s