Chronique, Mini-chronique

Mini-chroniques n°5

 

  • J.R.R Tolkien, Auteur du siècle, T.A Shippey

76790Écrit par le meilleur spécialiste de J.R.R. Tolkien, cet ouvrage présente toute l’œuvre de Tolkien, depuis Le Hobbit jusqu’au Seigneur des Anneaux, en passant par Le Silmarillion, mais aussi tous les contes (Feuille de Niggle), les essais sur la littérature… avec un souci constant de pédagogie, mettant à la portée des profanes comme des amateurs de Tolkien les problématiques les plus complexes liées à la création d’un monde. Comment peut-on écrire une mythologie ? Pourquoi les Hobbits semblent ils si proches de nous ? Les méchants sont-ils vraiment mauvais ? Pourquoi Le Seigneur des Anneaux, publié il y a soixante ans, nous paraît-il si actuel ? La clarté de Tom Shippey passe par un style enlevé, mais aussi humoristique, lorsqu’il s’en prend aux critiques jugeant l’œuvre de Tolkien le plus souvent sans l’avoir lu. Il répond finalement à cette question : pourquoi la Fantasy et Tolkien dérangent-ils tant ? N’est-ce pas parce que le genre de la Fantasy parvient, mieux que d’autres, à parler au lecteur de son monde et de lui-même ?

Cet essai est passionnant quand on s’intéresse à l’œuvre de Tolkien ou même à la littérature en général. T.A Shippey est philologue, comme Tolkien et apporte des explications fantastiques à son univers. J’ai beaucoup appris sur l’univers de la Terre du Milieu, sa création, l’explication de son Histoire ou encore l’origine de chaque mot utilisé. C’est fascinant de découvrir que Tolkien apportait un tel soin à chaque nom, chaque histoire et mythe pour créer un tout cohérent, en accord avec ses croyances. J’avais déjà une grande admiration pour lui, mais j’ai beaucoup appris et la complexité de ses œuvres est extraordinaire. T.A Shippey parle en expert, analyse les critiques farouches des opposants qui haïssent Le Seigneur des anneaux. Certains éléments sont très pointus et parfois complexe pour quelqu’un qui n’est pas étudiant en lettres ou en philologie, mais cet essai reste très instructif et édifiant, notamment sur le snobisme littéraire, totalement injuste et réducteur.

  • Aya de Yopougon, Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Aya de Yopougon (Tome 1) par [Abouet, Marguerite]

Côte d’Ivoire, 1978. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan. Ça sent le début des vacances mais très vite les choses vont commencer à se gâter…

J’avais redécouvert cette BD grâce au blog de Grâce Minlibé et je m’étais dit « Bon, ce coup-ci tu t’y mets! » J’ai eu la chance de la recevoir à Noël et je l’ai lu tout de suite. J’ai vraiment aimé suivre les différents personnages dans cette Côte d’Ivoire inconnue et familière à la fois. La narration suit Aya, jeune fille sérieuse et travailleuse qui souhaite devenir médecin, malgré les réticences de sa famille. Elle a également deux amies de son âge, Adjoua et Bintou qui sont plus intéressées par les garçons et dont l’objectif est de trouver rapidement un mari en se rendant le soir à « l’hôtel des mes étoiles ». Évidemment, les choses vont rapidement se compliquer pour les jeunes filles… J’ai apprécié l’ambiance et le dessin qui propose une immersion dans la capitale ivoirienne des années 70. L’histoire est simple, réaliste et prenante. De plus, la Bd propose un bonus: un guide des termes, une recette de cuisine et un tutoriel pour bien rouler son « tassaba ». J’adore! Cela permet de rester un peu plus dans l’ambiance du livre. Il va falloir que je me procure la suite!

C’est la première recommandation de Grâce que je suis, mais ce ne sera pas la dernière. Livvradict m’a fait avoir une révélation, je lis beaucoup de livres d’auteurs européen ou américain, mais trop peu des autres continents. Si je devais prendre une résolution cette année, ce serait de varier plus l’origine de mes lectures!

  • Un conte de Noel, Charles Dickens

hachette-dickens1936b

Ebenezer Scrooge est un vieil homme avare et solitaire qui ne supporte pas Noël et tout ce qui tourne autour de cette fête : les cadeaux, les réunions de famille… Mais cette année, M. Scrooge reçoit une étrange visite : le fantôme de son ancien associé, Jacob Marley. Cette visite improbable pourrait-elle transformer ce cruel grippe-sou en un homme généreux et attentif ?

J’ai lu ce conte mythique dans le cadre du Cold Winter Challenge en lecture commune de groupe. J’avais vu plusieurs adaptations télévisées, mais je ne l’avais encore jamais lu. La traduction de la plume de Dickens est excellente. Par moment, j’ai eu l’impression de sentir le froid glacial ou l’odeur de l’oie rôtie. J’ai beaucoup apprécié ma lecture de ce classique parmi les classiques de Noël. Cette histoire et sa morale donne du baume au coeur: Tout le monde a le droit à une seconde chance et peut faire le choix de devenir meilleur! Ce message positif fait vraiment du bien et le talent de conteur de Dickens fait le reste. A lire pour les fêtes de fin d’année ou quand vous voulez! 😀

Un essai, une bande-dessinée et un conte! Ces mini-chroniques ne se ressemblent pas du tout, mais , pour une fois, j’ai vraiment apprécié les 3! Que pensez-vous de ces oeuvres? Vous donnent-t-elles envie?

12 réflexions au sujet de “Mini-chroniques n°5”

    1. L’auteur de l’essai aborde le snobisme littéraire d’un partie des spécialistes qui dédaignaient (et dédaignent toujours) Le seigneur des anneaux car c’est une fiction, « des contes pour enfants ». C’est le snobisme littéraire par l’élitisme et en particulier des pairs de Tolkien qui trouvaient qu’il perdait son temps avec son histoire alors qu’il aurait pu produire de la littérature scientifique dans son domaine, la philologie notamment. 🙂

      Aimé par 1 personne

  1. Je ne connaissais pas l’essai sur Tolkien mais il doit vraiment être super pour en savoir plus sur la création de ces univers fantasy tellement travaillé … Je pense que ça me plairait!!
    « Un conte de Noël », c’est un classique que j’aimerais découvrir mais en période de Noël du coup donc je vais attendre l’année prochaine ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui,moi qui croyais m’y connaître un peu dans ce domaine, j’ai découvert des aspects du seigneurs des anneaux que je n’imaginais même pas 😊
      Je comprends pour le Dickens, même si je ne suis pas très lecture de saison^^ je pense qu’il te plaira bien. J’espère en tout cas 🙂

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s