Chronique

Le rêve brisé: l’assassinat de Martin Luther King, Roger Martin

Résumé:

Le 4 avril 1968, Martin Luther King était assassiné. Condamné à 99 ans de prison lors d’un simulacre de procès, James Earl Ray était-il bien le meurtrier ? Comment imaginer que ce malfrat sans envergure ait pu accomplir un acte aussi spectaculaire dans des conditions invraisemblables et prendre la fuite ? Que penser des accusations de la famille et des compagnons de King ? Du rôle de la police ? Du FBI ? Au-delà de l’identité du véritable assassin, Le Rêve brisé jette un éclairage crû sur une période particulièrement violente de l’histoire des Etats-Unis et révèle pourquoi Martin Luther King a été assassiné à ce moment-là.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai reçu ce livre dans le cadre de mon partenariat avec la maison d’édition De Borée après l’avoir repéré sur leur catalogue.

Mon avis:

Je connais peu la vie de Martin Luther King en dehors de sa lutte pour les Droits civiques et son fameux discours « I Have a dream ». Du coup, le sujet de ce livre m’était totalement étranger. L’auteur, Roger Martin est un spécialiste de l’extrême droite américaine et a publié plusieurs ouvrages sérieux sur le sujet.

Je l’ai trouvé assez facile d’accès, notamment grâce au lexique des différents groupes concernés au début du livre. Je me suis tout de même perdue entre les différentes associations noires, services de police ou groupes politiques. Cela n’entache pas pour autant la compréhension globale, il faut juste prendre le temps de vérifier les Acronymes avec le lexique. De plus, le ton du livre m’a vraiment plu avec des petites touches de sarcasme ci et là, ainsi qu’un niveau de langage élevé.

Le seul reproche que je pourrais lui faire est lié à un élément que j’ai pourtant apprécié: par moment, l’auteur parle à la place de certains acteurs dont Hoover pour des accusations fantaisistes contre King. Cela aide l’immersion, mais il est parfois difficile de repérer le début et la fin de ces « parenthèses » dans la tête d’un acteur ou un autre.

Le contenu est passionnant: le livre est divisé en 3 parties: AVANT, APRÈS, FAITS ET QUESTIONS. Il évoque bien sur l’assassinat en lui même, mais également une présentation détaillée du contexte: l’histoire de James Earl Ray (l’homme condamné pour le crime), l’histoire en détail des mois précédents avril 1968 ou encore la présentation des différents acteurs de ce drame. On y découvre aussi les manipulations orchestrées par Hoover pour décrédibiliser M.L.KING et son mouvement, les tensions dans le mouvement des droits civiques et les conflits d’intérêts des nombreux policiers/juges/avocats, qui étaient membres de l’organisation raciste KKK. C’était un nid de guêpe, complexe et rempli d’indicateurs à la solde des différents services de polices.

L’auteur n’est pas là pour nous dire qui a vraiment tué Martin Luther King, il nous présente des faits, les analyse en se basant sur les révélations, démentis et différentes enquêtes menées sur le sujet depuis 1968. Il dénonce les erreurs flagrantes de certains, suivant aveuglément la théorie officielle, reprenant même des arguments qui pourtant ont été discrédité par le FBI lui-même depuis des années. Dans cet imbroglio, presque aucune certitude, hormis le fait que cette histoire est beaucoup plus compliquée que la version  défendue par la justice en 1969.

Ni complotisme, ni angélisme, j’ai trouvé ce livre très bien documenté et très intéressant. Je le recommande aux férus d’Histoire, mais aux autres également. C’est une œuvre éclairante sur certaines pratiques qui ont hélas encore court, même en démocratie: les campagnes de décrédibilisation, les manipulations et les fameux agents provocateurs infiltrés dans les manifestations. Une excellente découverte.

Informations pratiques:
Publié le 29 mars 2018 chez De Borée; 326 pages (21€).
Existe en livre numérique (9.99€).

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de “Le rêve brisé: l’assassinat de Martin Luther King, Roger Martin”

  1. J’avais hésité à le demander, mais j’avais fini par opter pour d’autres titres. J’avais un peu peur d’un ouvrage peu accessible pour les néophytes, mais ta chronique est rassurante sur ce point. Tu m’as donc bien donné envie de le lire, je l’achèterai quand ma PAL sera un peu moins débordante….

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s