Chronique

King’s cage, Victoria Aveyard

Résumé

Mare Barrow is a prisoner, powerless without her lightning, tormented by her lethal mistakes. She lives at the mercy of a boy she once loved, a boy made of lies and betrayal. Now a king, Maven Calore continues weaving his dead mother’s web in an attempt to maintain control over his country—and his prisoner.

As Mare bears the weight of Silent Stone in the palace, her once-ragtag band of newbloods and Reds continue organizing, training, and expanding. They prepare for war, no longer able to linger in the shadows. And Cal, the exiled prince with his own claim on Mare’s heart, will stop at nothing to bring her back.

When blood turns on blood, and ability on ability, there may be no one left to put out the fire—leaving Norta as Mare knows it to burn all the way down.

Mare Barrow est prisonière, démunie sans ses éclairs et tourmentée par ses fatales érreurs. Elle vit à la merci d’un garçon qu’elle a aimé, un garçon qui s’est construit dans le mensonge et la traîtrise. Maintenant roi, Maven Calore continue à utiliser le réseau de sa mère pour tenter de garder le contrôle sur son pays et sur sa prisonnière.

Pendant que Mare supporte le poids des pierres silencieuses au palais, son ancienne bande dépareillée de sang-neufs et de rouges continue à s’organiser, à s’entraîner et à s’étendre. Ils se préparent pour la guerre, incapables de rester plus longtemps dans l’ombre. Cal, le prince exilé qui a volé le cœur de Mare, ne reculera devant rien pour la ramener.

Quand tous se retournent les uns contre les autres, Argents contre Argents, Rouges contre Rouges et pouvoirs contre pouvoirs, qui restera-t-il pour éteindre le feu qui s’étend, laissant le Norta que Mare connaît en cendres.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’attends sa sortie car j’aime beaucoup cette série et j’ai décidé de l’acheter en Vo.

Mon avis:

Attention, ceci est un tome 3! Alerte spoilers si vous n’avez pas lu Red Queen et Glass Sword!

Pour rappel, j’ai adoré le premier tome Red Queen, malgré des défauts (prévisibilité et clichés), en grande partie car l’univers m’a vraiment tapé dans l’œil. C’est une de mes faiblesse, les mondes avec différents pouvoirs type X-men par exemple me font toujours craquer. J’avais été déçue par le tome 2 où l’héroïne Mare, devient assez difficile à apprécier tant elle se complaît à regarder son nombril. Je voulais connaître la suite car, malgré un tome deux qui m’avait moins plu, j’aimais toujours autant l’univers.

King’s cage débute juste après la fin du tome 2, alors que Mare est retenue captive par Maven et ne sait pas quel destin l’attend. La Garde écarlate continue d’agir en se préparant pour la guerre et en tissant des alliances, mais le roi-enfant fait de même. La grande nouveauté de ce tome est l’apparition de deux points de vue inédits. Je vous laisse les découvrir, car ils sont une part entière de l’intrigue. J’ai vraiment apprécié de me plonger dans les pensées de ces deux personnages, en particulier le dernier (Spoiler: Evangeline Samos) qui prend beaucoup en profondeur. Cette nouvelle voix m’a vraiment plu. L’autre (Spoiler: Cameron), ne m’a pas emballée avant le dernier tiers du livre, car je ne l’aime pas énormément. Cependant, en comprenant leurs motivations et leurs questionnements intérieurs, on accède à une appréhension du monde bien plus complète et intéressante.

Le récit contient assez peu d’action, notamment dans sa première moitié, avec quelques intermèdes plus intenses et une apothéose finale. Nous sommes juste avant le déclenchement d’une guerre civile et les complots politiques, alliances, stratégies et marchandages sont très importants. J’ai apprécié ce rythme, même si il y a parfois quelques longueurs (j’y reviendrais).

Mare est bien plus appréciable et intéressante que dans Glass Sword: elle se remet beaucoup en cause et essaie de tirer les leçons de ses erreurs. Elle connaît ses limites et arrive un peu mieux à lire les manipulations et mensonges, sans pour autant se laisser aller à la paranoïa aiguë qui l’a saisie dans le tome 2. C’est une héroïne brisée en mille morceaux par le décès de son frère dont elle se sent responsable et les trop nombreuses trahisons qui ont jalonné les deniers mois de sa vie. Ses rapports avec Maven sont décortiqués en détails, ce qui apporte son lot de détail glaçant sur le jeune homme.

Les personnages secondaires sont quant à eux, bien plus fouillés et détaillés dans ce tome, notamment grâce aux différentes perspectives présentées au fil de la narration. Je trouve que c’est un grand plus après un tome deux focalisé sur une Mare perdue dans ses choix, alliances et incapable de se fier à quiconque en dehors d’elle-même. J’ai aimé retrouver Farley, Cameron, Cal, Maven, Evangeline, le Colonel,… Kilorn et la famille Barrow restent dans l’ombre la plupart du temps, mais gardent une certaine importance. On découvre de nombreux protagonistes qui apparaissent ou sortent de l’ombre et gagnent en importance, à la Cour et  dans la Garde écarlate.

Ce tome apporte donc un éclairage nouveau sur la majorité des protagonistes. On les découvre dans leur complexité et leur capacité à évoluer, ou pas. Cela étant dit, je vais apporter un bémol sur la façon de parler des personnages. L’auteure a semé un très grand nombre de remarques faites par les personnages quant au caractère d’untel ou d’untel. C’est assez lourd de lire pour la 50ème fois un personnage qualifier Maven de « monstre », de souligner qu’il est jeune, pas fait pour la guerre, mais stratège. Victoria Aveyard a un peu oublié le fameux « Show, don’t tell », et pas seulement pour Maven. Cela apporte des lourdeurs et quelques longueurs. Spoiler: Le pire étant à mes yeux, le nombre de fois où Maven, Mare, Cameron ou Farley remettent en cause la capacité de Cal à faire un choix entre son statut de prince et la Garde écarlate. Il est évident que c’est une des clés de l’histoire, un moyen pour Maven de torturer Mare, de se venger,.. Mais les doutes des agents de la Garde peuvent être montrés bien plus subtilement, sans que Cameron hurle, dans ses pensées, à chaque fois qu’elle le voit, qu’elle ne lui fait pas confiance. Quand à la fin, il fait le choix du trône, sans Mare, on s’y attend totalement, sans même douter. Dommage.

Ce livre m’a beaucoup plus plu que le tome deux et j’ai vraiment renoué avec le plaisir de lecture du premier. Les personnages sont intéressants et on en découvre encore plus sur les différents pouvoirs des Sang-neufs, mais aussi des Argents, à mon plus grand plaisir. L’auteure a tendance à un peu trop mettre les points sur les i et à statuer les évidences, ce qui est un peu agaçant, mais ne gâche pas non plus totalement la lecture. J’ai beaucoup aimé les manœuvres politiques des différentes parties présentes dans la guerre civile. Certains retournements de situation m’ont surprise et les autres m’ont plu, même si je les ai vu venir. Une lecture très agréable malgré des défauts, et surtout une énorme frustration: ce n’est pas le dernier tome! Il va encore falloir attendre pour connaître le dénouement et le destin de Mare: je veux la suite, maintenant!

Résultat de recherche d'images pour

Informations pratiques:
Paru en France chez Le Masque en avril 2017, 350 pages (19€).
3ème tome d'une tétralogie(j'espère).
Existe en livre numérique (mais je ne l'ai pas encore trouvé en français) .
Publicités

10 thoughts on “King’s cage, Victoria Aveyard”

  1. Je suis contente que Mare soit plus appréciable et intéressante que dans le T2, car elle m’avait vraiment saoulée. Tu as raison pour les répétitions sur le caractère des personnages : j’avais déjà cette petite impression dans l’opus précédent. Normalement, tu as raison : il n’y aura que 4 tomes.
    Je suis curieuse de lire ce T3, mais j’attends la sortie poche. Logiquement, il faudra une petite année.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu avais raison dans ta critique, sa chute morale lui permet de se reconstruire, mais qu’est ce que ça a été désagréable à lire dans le tome 2.
      Je l’ai lu 2 fois et ce tome 3 est vraiment chouette 🙂
      Tu me rassures, j’ai découvert que ce n’était pas le dernier tome vers les 2/3 du livre, car l’histoire ne pouvais pas se conclure si vite avec tout ce qui se passe! La frustration !!!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s