Chronique

Three dark crowns, Kendare Blake

Résumé:

In every generation on the island of Fennbirn, a set of triplets is born: three queens, all equal heirs to the crown and each possessor of a coveted magic. Mirabella is a fierce elemental, able to spark hungry flames or vicious storms at the snap of her fingers. Katharine is a poisoner, one who can ingest the deadliest poisons without so much as a stomachache. Arsinoe, a naturalist, is said to have the ability to bloom the reddest rose and control the fiercest of lions.

But becoming the Queen Crowned isn’t solely a matter of royal birth. Each sister has to fight for it. And it’s not just a game of win or lose…it’s life or death. The night the sisters turn sixteen, the battle begins. The last queen standing gets the crown.

Sur l’île de Fennbirn à chaque génération des triplés naissent: trois reines, héritières à part égale du trône, chacune possédant une magie convoitée. Mirabella est une féroce élémentaliste, capable de créer des flammes dévorantes ou des tempêtes monstrueuses en claquant des doigts. Katharine est une empoisonneuse, elle peut ingérer les poisons les plus mortels sans que cela lui cause plus qu’un mal de ventre. Arsinoe, la naturaliste, est réputée pour avoir la capacité de faire éclore les roses les plus rouges et contrôler le plus féroce des lions.

Mais devenir la Reine Couronnée n’est pas seulement une question de naissance royale. Chaque sœur doit se battre et ce n’est pas juste un jeu que l’on gagne ou perd… C’est un combat à mort. La nuit où les sœurs atteignent les 16 ans, la bataille commence. La dernière reine vivante obtient la couronne.

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

J’ai découvert ce livre sur la chaîne de Hailey in Bookland et j’ai trouvé le concept intéressant. En me baladant sur Amazon, j’ai vu le e-book à 0.99€. Du coup, j’ai craqué. 😀

Mon avis:

 Le roman se déroule donc sur l’île de Fennbirn où la transmission du trône se fait selon une coutume originale. A chaque génération, des « triplettes » naissent avec chacune un des Dons existant: maîtrise de éléments, maîtrise des plantes/des animaux et maîtrise des poisons. Elles sont élevées par des familles d’accueil puissantes et développent leurs dons pour pouvoir gentiment s’entretuer à l’âge de 16 ans. La reine est désignée ainsi: la dernière survivante.

Le concept m’a énormément plu. C’est un monde cruel où on apprend à des petites filles à se haïr dès le plus jeune âge. Il nous fait découvrir 3 personnages principaux, avec des caractères très différents et des entourages plus ou moins sains et aimants. Je me suis fortement attachée aux sœurs, plus particulièrement à Mirabella et Arsinoe.  L’univers des empoisonneurs m’a un peu moins séduite (vraiment très glauque, même s’il est intéressant). De plus, j’ai aimé le fait qu’aucune des triplés n’est la « gentille ». Elles ont des forces, des doutes et des faiblesses, mais surtout, elles ne sont pas figées, leur caractère évolue beaucoup face aux évènements.

Les personnages qui entourent les 3 sœurs sont intéressants. L’enfance des reines n’est pas enviable, même la plus « forte » a un entourage toxique. Bien que toutes aient reçu de l’amour, elles sont avant tout des pions dans un jeu de pouvoirs complexe entre les différents clans et factions. C’est assez frustrant, car  la narration nous explique l’univers dans son ensemble. Avec toutes ces informations, les préjugés et les manipulations des mentors/amis des reines sont évidentes pour le lecteur, mais évidemment pas pour les protagonistes. La cruauté de certaines pratiques m’ont fait mal au cœur, en particulier car les sœurs n’ont pas toujours conscience d’être manipulées. Chaque clan avec un pouvoir se méfie irrationnellement des deux autres et les habitants des « Mainland » (je ne sais pas comment cela sera traduit, mais c’est un endroit où les gens sont dénués de Don) se méfient des « sorcières » tout en se soumettant à leur pouvoir.

La narration est divisée entre les différentes maisons où grandissent les reines. Le récit est à la troisième personne, mais il fait suivre les sœurs et de quelques autres points de vue, quand c’est nécessaire. La plupart du temps les histoires sont équilibrées, aussi intéressantes les unes que les autres, leur succession créant un suspens grandissant.

L’amitié est très importante, en particulier les amiEs. Les triplés sont séparées et il m’a semblé qu’elles s’étaient toute trouvé des remplaçantes: Jules, Bree, Elizabeth, Natalia,…  L’amour sororal et maternel dont les triplés sont privées prend d’autres formes. Ces relations sont très importantes pour elles et les ont aidé à se construire. Il y a peu de figure paternelle, probablement à cause de la prégnance du système matriarcal, mais on retrouve tout de même quelques personnages masculins intéressants.

Il y a également de la romance, pour chacune. Étonnamment, cela ne m’a pas dérangée plus que ça.  Certains éléments sont prévisibles, mais j’ai eu des surprises et on évite les écueils principaux: relations de maltraitance, amour instantané (presque évité), triangle amoureux 1fille/2garçons. Je reconnais tout de même que je n’ai pas été très impliquée dans cet aspect de l’histoire.

Bien que la mise en place de l’univers prenne du temps, j’ai beaucoup aimé la découverte. Ce livre suit un schéma classique avec une montée en puissance de l’action. On découvre petit à petit les pouvoirs, les entraînements et la préparation spécifique de chaque reine. Le monde est très sombre, plein de complots et factions aux pratiques terribles. La tension monte au fur et à mesure qu’on approche de l’évènement qui sonnera le début de l’affrontement. L’anticipation a augmenté mon plaisir, sachant que je n’avais vraiment pas prévu la révélation finale. En plus, l’action semblant prendre une direction par moment, puis une autre et une autre, l’auteure a réussi à me faire douter.

La thématique des liens familiaux et du sang est bien explorée. La famille de sang est elle plus importante que celle de cœur? Les traditions doivent-elles être perpétuée malgré le mal qu’elles peuvent générer? Ce livre reste un livre jeune adulte, mais il fait se poser quelques questions à ce sujet. Les jeux de pouvoirs peuvent également amener le lecteur à réfléchir sur certains aspects de la politique et de l’élite au pouvoir, s’attachant à tout prix à ses avantages ou prêts à tout pour les reconquérir.

J’ai vraiment apprécié cette lecture. Le monde m’a plu et le twist final m’a horrifiée. Je veux la suite!!! Les conséquences sont terribles à imaginer dans leur cruauté et dans la redistribution des cartes. Je vais probablement acheter la suite en papier le plus vite possible. Je vous recommande de découvrir cet univers sombre et malsain, vraiment addictif. J’ai totalement été prise dans ma lecture, je veux savoir comment Mirabelle, Arsinoe et Katherine vont s’en sortir dans la suite! J’espère également que cette série sera traduite rapidement.

Le jours passant, je me suis rendue compte que ce livre restait dans ma tête et que j’aime vraiment beaucoup le concept, je le classe donc en:

Coup de cœur

Informations pratiques:
Publié en septembre 2016 chez HarperTeen, 416 pages (16.14€), en hardcover.
Premier tome d'une tétralogie (2 tome publiés).
Existe en livre numérique (0.99€ en promo pour le moment), en broché (9.45€) et en livre audio.

6 réflexions au sujet de “Three dark crowns, Kendare Blake”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s