Chronique

L’œil du monde, La roue du temps tome 1, Robert Jordan

Résumé:

La Roue du Temps tourne et les Âges naissent et meurent, laissant dans leur sillage des souvenirs destinés à devenir des légendes.C’est la Nuit de l’Hiver dans la contrée de Deux-Rivières et, en ce soir de fête, l’excitation des villageois est à son comble. C’est alors qu’arrivent trois étrangers comme le jeune Rand et ses amis d’enfance Mat et Perrin n’en avaient jamais vu : une dame noble et fascinante nommée Moiraine, son robuste compagnon et un trouvère.De quoi leur faire oublier ce cavalier sombre et sinistre aperçu dans les bois, dont la cape ne bougeait pas en plein vent…Mais, quand une horde de monstres sanguinaires déferle et met le village à feu et à sang, la mystérieuse Moiraine devine qu’ils recherchaient quelqu’un : pour les trois amis l’heure est venue de partir. Car la Roue du Temps interdit aux jeunes gens de flâner trop longtemps sur les routes du destin…

Comment ce livre est-il arrivé entre mes mains?

Je l’ai acheté lors de la petit OP de décembre 2016, mais je ne m’était encore jamais lancée.

Mon avis:

Deux-Rivières est un petit village tranquille malgré la menace des bêtes sauvages qui s’est aggravé avec l’hiver qui s’éternise. Rand et son père livrent à l’auberge de quoi célébrer dignement la Nuit de l’Hiver le lendemain. Avec ses deux meilleurs amis, Mat et Perrin, ils observent, fascinés, les trois inconnus arrivés au village: un trouvère, une femme noble, Moiraine et son impressionnant compagnon, Lan. Lorsque des Trollocs attaquent leur village, Moirane emmène les amis loin des Deux-Rivières pour les protéger de ces monstres et accomplir leur destin.

Comme vous pouvez le constater, cette histoire nous propose une quête « traditionnelle ». Un héros qui ne s’attend pas à l’être est entrainé dans une histoire bien plus grande que lui avec ses compagnons. C’est classique de la fantasy comme je les aime quand c’est bien fait. Est-ce le cas? 

J’ai trouvé les personnages bien construits. Ils se développent peu à peu et ont chacun un caractère bien défini, sans pour autant tomber dans le cliché. De plus, la place des femmes dans la société est vraiment sympa. C’est toujours une société à relents patriarcal, mais les femmes ont vraiment du pouvoir et il y a des nombreux endroits où elles peuvent s’extirper des schémas « traditionnels ». Ainsi, quand Rand essait en permanence de protéger Egwene, il se fait envoyer bouler: premièrement car la personne la plus puissante de l’équipe n’est absolument pas lui, mais Moirane et deuxièmement car la jeune femme n’a pas besoin de lui pour se défendre.

J’ai beaucoup aimé le principe des Aes Sedai, les adeptes de la magie et de la force complémentaire féminine/masculine de cette pratique. Le pendant masculin des magiciennes est inexistant car les hommes possédant ce pouvoir deviennent fous, corrompus pour des raisons que l’on découvre au fur et à mesure. Même si ce n’est pas neuf, c’est bien amené dans l’histoire, sans pour autant essentialiser les genres comme ayant à tout pris besoin l’un de l’autre.

L’idée de la roue du temps m’a également vraiment séduite: des cycles qui se répètent à l’infini avec quelques variations qui finissent par diverger totalement du schéma originel avec le temps.

Les péripéties sont entraînantes malgré quelques longueurs vers la moitié du récit, comme dans beaucoup de « high fantasy ». Je me suis totalement prise dans l’histoire et même les histoires d’amour ne m’ont pas agacées. De plus, j’ai trouvé le combat final vraiment épique. Je l’ai même relu deux fois pour être sure de bien retenir les détails et les informations qui nous sont données. La fin est intrigante et donne vraiment envie de découvrir la suite, tout en donnant une conclusion satisfaisante au tome.

J’ai vraiment apprécié ce premier tome et je compte continuer cette série tant qu’elle me plaît (car comme vous le verrez ci-dessous il y a beaucoup de tome^^). Je recommande cette découverte aux amateurs de fantasy avec quête impossible, magie et prophétie!

Informations pratiques:Publié en 1995 en France par Fleuve Noir/Rivages.
Il existe deux éditions différentes en poche, Broché et livre numérique.
Premier tome d'une série de 13 livres ( 9 en français chez Bragelonne 
et 22 en Fleuve Noir/Rivages car chaque tome est divisé en 2)
Titre original: The eye of the world

13 réflexions au sujet de “L’œil du monde, La roue du temps tome 1, Robert Jordan”

  1. J’adore cette saga, c’est l’un des premiers plus gros cycles fantasy que j’ai commencé il y a 10 ans… Et que je n’ai toujours pas fini ! Pas de chance, je l’ai commencé au moment où ils avaient cessé d’être publiés et le moindre tome d’occasion, sur la fin, se revendait quasiment 100 balles… Donc bien contente que Bragelonne ait relancé tout ça, il fraudrait que je m’y remette !
    J’adore cette saga, son univers, ses personnages et sa construction géo-politique incroyable (vraiment, tu n’en as encore vu que les rouages !). J’adore aussi l’idée d’un royaume où le pouvoir se transmet de mère en fille et celle de la réincarnation du même héros dans un temps cyclique… Bref, que du bonheur ! Mais clairement, cette saga est lente. Ce n’est pas que le tome 1, tout le cycle est vraiment construit comme ça, l’histoire prend son temps et s’étire pas mal sur la longueur donc ça peut en gêner certains. Si tu décides de continuer (ce qui semble bien parti pour^^), au moins tu sais à quoi t’attendre ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Il faut tenter, comme on dit si tu n’as pas gouté tu ne peux pas savoir si tu aimes ou pas^^
      Vu que tu n’aimes pas trop les longues séries, diriges toi vers plutôt vers des tomes uniques 😉 cette série en particulier est vraiment très longue 🙂

      J'aime

  2. J’ai ce tome 1 dans ma biblio depuis des mois (années ?) car il était à 10€ et j’avais entendu bcp de bien à son sujet mais je n’ai encore jamais osé l’ouvrir (j’ai tellement de livres à lire 😥 )
    Bref, ta chronique donne clairement envie même si les longueurs me font un peu peurs mais sans plus.
    Merci pour ce retour de lecture !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s